• 281
  • 137
  • 18
  • 154

Cryolipolyse avec syndrome de Raynaud : Réalisation possible ?

Jessica
Par Jessica
06 décembre 2023 47

Si vous êtes atteint du syndrome de Raynaud et souhaitez recourir à la cryolipolyse pour éliminer des amas de graisse tenaces, sachez que cela est tout à fait envisageable, selon le Dr Laurence Netter, dermatologue spécialisée en esthétique et en médecine. Vous pouvez donc utiliser cette technique pour affiner votre ventre, vos cuisses ou vos bras.

Le syndrome de Raynaud et la cryolipolyse: est-ce compatible?

La cryolipolyse est de plus en plus appréciée en tant que méthode esthétique pour éliminer les amas de graisse indésirables sans intervention chirurgicale. Cependant, les personnes atteintes du syndrome de Raynaud s’interrogent sur la sécurité de cette méthode.

Dr Laurence Netter, dermatologue esthétique et médicale, ainsi que professeure au DIU de dermatologie esthétique de l’hôpital Saint-Louis de Paris, répond à cette interrogation.

Explication du syndrome de Raynaud

Le syndrome de Raynaud est un trouble qui affecte les petites artères qui fournissent le sang aux extrémités du corps, comme les doigts et les orteils. Selon l’experte, il s’agit d’un trouble vasomoteur causé par la vasoconstriction des artères terminales. Cela prive temporairement les extrémités d’apport en sang et en oxygène. Les symptômes sont évidents : les doigts et orteils deviennent froids, blancs, picotent et perdent leur sensibilité.

Une crise de ce syndrome est souvent déclenchée par l’exposition au froid. Cependant, d’autres facteurs tels qu’un changement brutal de température, l’humidité, une émotion forte ou un stress intense peuvent également être à l’origine d’une crise. C’est pourquoi l’exposition délibérée à des températures proches de 0°C lors des séances de cryolipolyse suscitent des inquiétudes chez les personnes atteintes de ce syndrome.

Oui, il est possible de faire des séances de cryolipolyse avec un syndrome de Raynaud

La cryolipolyse, comme mentionné précédemment, permet d’éliminer la graisse sous-cutanée sans passer par une liposuccion. Le Dr Netter explique que les cellules graisseuses sont exposées à des températures relativement froides (4°C) à l’aide d’une machine spécifique appliquée sur le ventre des patients. Un applicateur aspire le bourrelet et refroidit les cellules graisseuses, ce qui entraîne leur cristallisation et leur destruction naturelle.

Le Dr Netter souligne également que la cryolipolyse est un procédé sûr et non invasif qui doit être effectué, ou du moins supervisé, par un médecin expérimenté. Les machines utilisées doivent être homologuées et avoir le marquage CE pour traiter certaines zones telles que le ventre, les poignées d’amour, le dos, l’intérieur des cuisses, l’intérieur des bras, les plis sous-fessiers et le double-menton.

Le Dr Laurence Netter insiste sur le fait qu’il ne faut en aucun cas placer ses doigts ou orteils dans l’applicateur !

Il n’y a ni risques ni effets secondaires pour les patients

Contrairement à ce que l’on peut lire dans de nombreux articles, le syndrome de Raynaud est tout à fait compatible avec la cryolipolyse. Le Dr Netter précise que les études qui ont permis aux principales machines, telles que Coolsculpting®, d’obtenir l’agrément de la Food and Drug Administration (FDA), incluaient des personnes atteintes du syndrome de Raynaud. Dans un rapport datant de juillet 2018, la Haute Autorité de Santé (HAS) classe d’ailleurs le syndrome de Raynaud dans les précautions d’emploi et non dans les contre-indications formelles.

Cependant, les personnes atteintes du syndrome de Raynaud peuvent ressentir les mêmes effets secondaires temporaires que les autres patients après une séance de cryolipolyse : une sensation intense de froid dans la zone traitée pendant la séance, suivie d’un engourdissement et de tiraillements. Ensuite, après la séance, une sensibilité, des picotements ou des douleurs peuvent apparaître, mais elles disparaissent progressivement. Un léger gonflement et des rougeurs, voire des ecchymoses, peuvent également se manifester brièvement au niveau de la zone traitée.

La dermatologue met en garde contre les effets secondaires rares tels que les brûlures, les cloques, les changements de pigmentation ou encore l’hyperplasie adipeuse paradoxale qui surviennent lorsque les machines sont mal utilisées. Elle conclut en soulignant l’importance de communiquer ouvertement avec son médecin sur son état de santé pour prendre une décision éclairée. Des ajustements, tels que la modulation de la température ou de la durée de la procédure, peuvent être nécessaires pour réduire les risques.

Rappel des contre-indications de la cryolipolyse

Les contre-indications pour les séances de cryolipolyse sont les suivantes : cryoglobulinémie, hémoglobinurie paroxystique au froid (HPF), urticaire au froid, hernie et port de dispositifs électroniques.

Il est également important de noter que la grossesse, un excès de graisse importante, des attentes irréalistes, une inflammation récente ou une plaie ouverte et/ou infectée peuvent temporairement contre-indiquer la procédure de cryolipolyse.

ARTICLE SUIVANT
Comment savoir si on est allergique aux piqûres de moustique?

SUR LE MÊME SUJET