• 799
  • 25
  • 26
  • 51

Découvrez la polysomnographie et ses secrets.

Jessica
Par Jessica
20 janvier 2024 39

Le Dr Ghassan Fayad, médecin spécialisé dans les troubles respiratoires du sommeil, répond aux questions concernant la polysomnographie. Cet examen médical complet et de référence est utilisé afin d’étudier la qualité du sommeil en enregistrant divers paramètres physiologiques durant la nuit. Son objectif est d’identifier d’éventuels troubles du sommeil. Mais à qui s’adresse-t-il ? Comment se déroule-t-il ? Peut-on le réaliser à domicile ?

Définition : qu’est-ce qu’un examen polysomnographique ?

L’examen polysomnographique, également appelé polysomnographie, est une technique médicale qui enregistre plusieurs variables physiologiques pendant le sommeil du patient. Cela inclut le rythme respiratoire, le rythme cardiaque, la pression artérielle, l’activité cérébrale, l’activité musculaire, et les mouvements des yeux. Ces mesures sont prises à l’aide de capteurs positionnés sur le cou, le menton, le cœur, le crâne, les yeux et les jambes. Un hypnogramme est réalisé pour étudier le sommeil du patient et détecter d’éventuels troubles. L’examen peut être réalisé en milieu hospitalier ou à domicile.

Indications : pourquoi faire une polysomnographie ?

La principale indication de la polysomnographie est la recherche de l’apnée du sommeil, notamment du syndrome d’apnée hypopnée obstructif du sommeil (SAHOS), qui est fréquent chez les personnes âgées. Cet examen peut également être prescrit en cas de symptômes évocateurs d’apnée du sommeil tels que la somnolence diurne excessive, les pauses respiratoires pendant le sommeil, les ronflements excessifs et les réveils fréquents. Il peut aussi être utilisé pour diagnostiquer d’autres troubles du sommeil tels que l’insomnie chronique, les parasomnies, les crises d’épilepsie nocturnes, la narcolepsie et les troubles comportementaux. Dans certains cas, il peut être recommandé dans le cadre d’un bilan neurologique, pneumologique, ORL ou cardiologique.

Comment se déroule une polysomnographie complète ?

La polysomnographie se déroule généralement en laboratoire ou en clinique. Le patient arrive en fin d’après-midi et l’examen se déroule pendant la nuit. Des électrodes sont placées sur différentes parties du corps du patient pour enregistrer les données physiologiques pendant le sommeil. Le patient est également filmé pour observer son comportement. Dans certains cas, l’examen peut être réalisé à domicile. Le patient vient au cabinet en fin de journée pour que l’appareil soit posé sur son corps et il rentre chez lui pour dormir. Le lendemain, il retourne au cabinet pour rendre l’appareil.

Quelle est la différence entre polygraphie ventilatoire et polysomnographie ?

La polygraphie ventilatoire et la polysomnographie sont deux examens utilisés pour diagnostiquer les troubles du sommeil. La polygraphie ventilatoire enregistre la respiration, le ronflement, le niveau d’oxygénation et la position pendant le sommeil. Elle est plus simple à mettre en œuvre et moins chère que la polysomnographie. La polysomnographie, quant à elle, est plus complète car elle étudie également l’activité cérébrale, les mouvements oculaires, l’activité musculaire des jambes et du menton, et analyse la fonction respiratoire pour reconnaître les différents stades de sommeil. Le choix de l’examen dépend des symptômes du patient et est généralement déterminé à l’aide de questionnaires.

Prix et remboursement : combien coûte une polysomnographie ?

Le coût d’une polysomnographie varie en fonction de l’établissement et de la région où elle est pratiquée. En moyenne, un examen complet dure de 8 à 12 heures et coûte environ 214,27 euros. La prise en charge par la sécurité sociale dépend de la durée et des enregistrements demandés, et varie entre 136€ et 200€. L’examen est remboursé à 70% par l’Assurance maladie et jusqu’à 30% par la mutuelle, selon les termes du contrat. En cas d’hospitalisation, le prix de la nuit est ajouté au prix de l’examen.

ARTICLE SUIVANT
Médicament OTC efficace contre cystite ?

SUR LE MÊME SUJET