• 744
  • 76
  • 38
  • 54

Détresse respiratoire : origine, signes, gravité ?

Jessica
Par Jessica
08 novembre 2023 28

L’insuffisance respiratoire est une expression générale pour décrire une incapacité du système respiratoire à fournir suffisamment d’oxygène au corps. Cela se manifeste par des problèmes respiratoires et parfois par des symptômes liés à une carence en oxygène. Dans les situations graves, c’est une situation médicale d’urgence absolue. Voici les informations essentielles à connaître à ce sujet.

Détresse respiratoire : une difficulté à respirer et un manque d’oxygène

La détresse respiratoire se caractérise par des symptômes qui indiquent que le système respiratoire ne peut pas fournir suffisamment d’oxygène à l’organisme. Le pneumologue, le docteur Claude Vidal, explique que ces symptômes peuvent être respiratoires tels que l’essoufflement et la respiration difficile, ainsi que d’autres signes liés au manque d’oxygène comme la cyanose et les troubles neurologiques.

Détresse respiratoire et syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) : quelle différence ?

La détresse respiratoire et le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) sont deux termes distincts. Le SDRA se caractérise par un gonflement des tissus pulmonaires et peut être causé par une infection pulmonaire comme la COVID-19. Cependant, le SDRA est l’une des pathologies qui peut conduire à la détresse respiratoire.

Détresse respiratoire et insuffisance respiratoire aiguë : des notions à ne pas confondre

L’insuffisance respiratoire aiguë est liée à la détresse respiratoire et se manifeste par une diminution de l’oxygène dans les organes et une augmentation du dioxyde de carbone. Cela peut provoquer une acidose respiratoire.

Quels sont les signes de la détresse respiratoire ?

La détresse respiratoire peut se manifester par une difficulté à respirer, une respiration rapide et bruyante, et des signes de lutte respiratoire. Ces symptômes peuvent être accompagnés d’autres signes inquiétants tels que des battements des ailes du nez, de l’agitation, de l’anxiété, de la somnolence, de l’état confusionnel, des anomalies de la tension artérielle et de la fréquence cardiaque, et des signes d’insuffisance circulatoire et d’hypoxie. Parfois, la détresse respiratoire peut également être associée à une hypertrophie du ventricule droit du cœur.

Quelles sont les causes de la détresse respiratoire ?

Les causes possibles de la détresse respiratoire sont nombreuses et dépendent de sa forme. Les causes de la détresse respiratoire chronique persistante peuvent inclure l’asthme, l’anémie, la BPCO, la PID, l’emphysème, les maladies du tissu pulmonaire, d’autres maladies chroniques graves, l’insuffisance cardiaque, le surpoids, l’obésité et la sédentarité. Les causes de la détresse respiratoire aiguë grave peuvent inclure les infections des voies respiratoires, la pneumonie, le SDRA, l’œdème aigu du poumon, l’embolie pulmonaire, le pneumothorax, l’angine de poitrine, l’infarctus du myocarde, l’obstruction des voies respiratoires, l’asphyxie par des gaz toxiques et la noyade.

Les risques de la détresse respiratoire aiguë sévère

La détresse respiratoire aiguë sévère peut entraîner la mort si elle n’est pas prise en charge. Après un épisode de détresse respiratoire sévère, la récupération de la fonction respiratoire peut être lente et les patients sont plus à risque de développer une pathologie pulmonaire chronique.

Problèmes respiratoires : quand faut-il consulter ?

Il est recommandé de consulter un médecin si vous présentez des symptômes tels que l’essoufflement et la détresse respiratoire. En cas de détresse respiratoire sévère soudaine accompagnée de douleurs thoraciques ou cardiaques, il est conseillé de se rendre aux urgences ou de contacter le service d’urgence.

Comment diagnostiquer une détresse respiratoire ?

Un examen clinique et un interrogatoire permettent de diagnostiquer la détresse respiratoire, d’évaluer sa sévérité et d’identifier sa cause éventuelle. Des examens complémentaires tels que des prises de sang, une radiographie pulmonaire et cardiaque, un électrocardiogramme, une exploration fonctionnelle respiratoire et une oxymétrie peuvent être nécessaires.

Traitements : comment soulager une détresse respiratoire ?

Le traitement de la détresse respiratoire dépend de sa cause. En cas de BPCO ou d’asthme, il peut être recommandé de prendre un bronchodilatateur. Dans les cas graves, une prise en charge médicale en unité de soins intensifs avec oxygénothérapie et assistance respiratoire peut être nécessaire. Une transplantation pulmonaire peut également être envisagée dans certains cas. Il est important de traiter la cause sous-jacente de la détresse respiratoire.

ARTICLE SUIVANT
Fatigue pendant la grossesse : causes et solutions

SUR LE MÊME SUJET