• 489
  • 135
  • 29
  • 216

Échographie dans le diagnostic du cancer de l’ovaire : quels avantages ?

Jessica
Par Jessica
02 juin 2024 44

Le cancer de l’ovaire, longtemps ignoré, est souvent découvert tardivement. L’échographie est utilisée en premier lieu pour repérer des anomalies et aider au diagnostic. Le Pr Vincent Lavoué, médecin gynécologue obstétricien au CHU de Rennes et responsable de la commission des cancers gynécologiques du CNGOF, fait le point.

Les signes du cancer de l’ovaire et les difficultés de diagnostic

Avec environ 5200 nouveaux cas par an, le carcinome de l’ovaire est la huitième cause de cancer chez la femme en France et la première cause de décès par cancer gynécologique (hors cancer du sein). Malheureusement, le cancer de l’ovaire est souvent diagnostiqué à un stade avancé car ses symptômes sont peu spécifiques. Les patientes peuvent consulter pour des troubles digestifs ou un inconfort abdominal, mais ces signes sont souvent attribués à d’autres problèmes de santé. Les symptômes apparaissent généralement à un stade avancé de la maladie et peuvent s’accompagner d’une altération de l’état de santé général ou d’une perte d’appétit.

Le dépistage du cancer de l’ovaire

Contrairement au dépistage organisé du cancer du sein, il n’existe pas de programme de dépistage systématique pour le cancer de l’ovaire. Les études ont montré que le dépistage basé sur le dosage sanguin du marqueur tumoral CA 125 et l’échographie n’était pas efficace pour détecter la maladie à un stade précoce ou réduire la mortalité. Néanmoins, il est recommandé de consulter régulièrement son médecin gynécologue et de se faire suivre en cas de symptômes abdominaux inexpliqués.

Le diagnostic du cancer de l’ovaire

Le diagnostic du cancer de l’ovaire repose principalement sur un bilan biologique et l’imagerie médicale. Dans certains cas, une masse suspecte peut être détectée lors d’un examen physique ou d’une échographie pelvienne. Cependant, la plupart du temps, le cancer est diagnostiqué à un stade avancé, avec la présence de cellules cancéreuses dans le péritoine et une accumulation de liquide dans l’abdomen. Des examens complémentaires, tels qu’une IRM, peuvent être prescrits en cas de masse ovarienne visible à l’échographie.

Le traitement du cancer de l’ovaire

Le traitement principal du cancer de l’ovaire est la chirurgie. Une coelioscopie permet de prélever des échantillons de tissus pour confirmer le diagnostic et évaluer l’extension de la maladie. Si la tumeur ne peut pas être entièrement retirée lors de l’opération ou si elle s’est étendue à d’autres organes, une chimiothérapie peut être proposée avant de procéder à une intervention chirurgicale ultérieure. La chirurgie peut être associée à d’autres traitements, tels que la chimiothérapie ou les thérapies ciblées, en fonction de la mutation génétique des patientes.

ARTICLE SUIVANT
Médicament OTC efficace contre cystite ?

SUR LE MÊME SUJET