• 262
  • 53
  • 42
  • 315

Éjaculation rétrograde : causes, risques, solutions ?

Jessica
Par Jessica
08 février 2024 40

Avez-vous constaté une baisse des quantités de sperme lors de l’éjaculation ? Ne vous inquiétez pas, cela peut être dû à une anomalie inoffensive appelée éjaculation rétrograde. Qu’est-ce que l’éjaculation rétrograde ? Comment la justifier ? Quelles sont les répercussions sur la fertilité ? Quels traitements peut-on envisager ? Voici les réponses.

L’éjaculation rétrograde: une éjaculation interne dans la vessie

L’éjaculation rétrograde est un phénomène dans lequel le sperme est expulsé dans la vessie au lieu d’être éjecté vers l’extérieur du corps. Ce trouble, bien que fréquent, est souvent méconnu.

Au moment de l’orgasme, les parties correspondantes des vésicules séminales, des testicules et de la prostate envoient l’éjaculat vers la base de l’urètre. Normalement, les muscles du périnée se contractent et permettent l’expulsion du sperme à l’extérieur du corps. Cependant, en cas d’éjaculation rétrograde, le col vésical qui se ferme habituellement reste ouvert, ce qui entraîne le flux du sperme dans la vessie.

Le résultat est que l’homme peut retrouver la présence de sperme dans ses urines au moment de la miction après un orgasme.

Deux types d’éjaculation rétrograde et leurs conséquences

L’éjaculation rétrograde peut être partielle ou totale. Dans le premier cas, une petite quantité de sperme sort tout de même par l’urètre, entraînant une éjaculation faible avec moins de pression. Dans le second cas, aucune quantité de sperme ne sort de l’urètre, ce qui correspond à une forme d’aspermie.

Bien que l’éjaculation rétrograde soit considérée comme un trouble bénin, elle peut être une cause de stérilité chez certains hommes.

Les effets sur l’orgasme et l’érection

Malgré l’éjaculation rétrograde, l’orgasme et l’érection restent préservés. Cependant, il peut y avoir un trouble associé à l’orgasme.

Il est important de noter que l’éjaculation sans sperme ne signifie pas nécessairement une éjaculation rétrograde. Elle peut également être causée par d’autres facteurs tels que l’ablation de la prostate ou une absence de production de sperme.

Causes et possibilités de traitement

L’éjaculation rétrograde peut être provoquée par un blocage de l’urètre ou un dysfonctionnement du sphincter. Ces conditions peuvent être la conséquence d’une intervention chirurgicale, de la prise de certains médicaments, d’une radiothérapie de la région pelvienne ou de troubles neurologiques.

Certaines chirurgies telles que celles effectuées sur la prostate ou l’aorte abdominale peuvent également entraîner une éjaculation rétrograde. Cependant, dans la plupart des cas, ce trouble peut être temporaire et s’améliorer avec le temps.

Il est recommandé de proposer l’autoconservation du sperme avant toute opération chirurgicale à risque.

Le diagnostic de l’éjaculation rétrograde nécessite des analyses d’urine afin de détecter la présence de sperme. Si un nombre élevé de spermatozoïdes est trouvé dans les urines après l’orgasme, cela confirme le diagnostic.

Le traitement de l’éjaculation rétrograde est généralement réservé aux hommes ayant un désir de parentalité. Il peut consister à prescrire des médicaments tels que la pseudo-éphédrine ou l’imipramine. Cependant, ces médicaments doivent être utilisés avec précaution en raison des effets indésirables potentiels. Si ces médicaments ne sont pas efficaces ou contre-indiqués, la PMA (procréation médicalement assistée) peut être proposée comme alternative pour aider à concevoir.

ARTICLE SUIVANT
Médicament OTC efficace contre cystite ?

SUR LE MÊME SUJET