• 256
  • 115
  • 35
  • 394

Fibroscopie bronchique : indications, déroulement, définition ?

Jessica
Par Jessica
21 janvier 2024 31

La bronchoscopie est une procédure médicale couramment utilisée pour diagnostiquer ou traiter des affections pulmonaires ou bronchiques. Bien que l’examen lui-même soit sans douleur, il est souvent considéré comme désagréable. Si vous avez été recommandé pour une bronchoscopie, voici ce que vous devez savoir.

Définition : qu’est-ce qu’une fibroscopie bronchique ?

La fibroscopie bronchique, aussi appelée endoscopie bronchique ou bronchoscopie, est un examen permettant de visualiser la trachée et les bronches afin de détecter d’éventuelles anomalies et de réaliser des prélèvements si nécessaire. Cet examen est utilisé pour le diagnostic et le traitement de maladies pulmonaires et/ou bronchiques, qu’elles soient d’origine infectieuse, inflammatoire ou tumorale. Pour l’effectuer, un tube flexible appelé fibroscope ou endoscope est introduit par les voies aériennes supérieures (nez ou bouche). Bien que la bronchoscopie ne soit pas réputée douloureuse, elle peut être désagréable.

Indications : pourquoi faire une bronchoscopie ?

La bronchoscopie est recommandée dans plusieurs situations, notamment lorsque le patient présente des signes de lésions bronchiques, une anomalie détectée lors d’imageries thoraciques, des symptômes d’infection pulmonaire sévère nécessitant l’analyse des sécrétions bronchiques pour identifier le germe responsable, ou une suspicion de cancer des voies respiratoires nécessitant une biopsie pour détecter d’éventuelles cellules tumorales. La fibroscopie permet également de diagnostiquer d’autres maladies telles que les tumeurs bronchiques, les fistules trachéobronchiques, les pneumopathies infectieuses et peut être prescrite en cas d’hémoptysie (toux sanglante).

Quel est le déroulement de la fibroscopie bronchique ?

La fibroscopie bronchique est généralement réalisée en cabinet médical, le plus souvent en position assise et sous anesthésie locale. Chez l’enfant, il est possible de réaliser cet examen sous anesthésie générale. L’examen dure environ 15 à 20 minutes et consiste à introduire le fibroscope par le nez ou la bouche. Le fibroscope est un instrument médical stérilisé composé de fibres optiques, d’une lumière, d’une caméra vidéo et d’un canal opérateur pour effectuer des gestes thérapeutiques. Après l’examen, les patients sont observés pendant environ 20 minutes.

Quels sont les risques de complication de la bronchoscopie ?

La bronchoscopie est un examen présentant peu de risques et de complications. Les effets secondaires et les complications sont rares. Pendant l’examen, il peut y avoir une toux sanglante (hémoptysie massive), un pneumothorax, des bronchospasmes ou une détresse respiratoire. Après l’examen, il peut y avoir des crachats de sang légers et une gêne au niveau de la gorge. Il existe également un risque de fausse route en raison de l’anesthésie locale, il est donc recommandé de ne pas manger pendant les 2 heures suivantes. En cas de douleur ou de fièvre dans les heures ou les jours qui suivent l’examen, il est recommandé de consulter un médecin.

Fibroscopie bronchique : quelles contre-indications ?

Il existe certaines contre-indications absolues à la bronchoscopie, telles que la défaillance respiratoire aiguë ou l’obstruction trachéale, ainsi que l’incapacité à bien oxygéner le patient pendant l’examen et les troubles du rythme cardiaque mettant en jeu le pronostic vital. Les contre-indications relatives incluent un infarctus du myocarde récent et certains troubles de la coagulation.

Endoscopie bronchique : à quels résultats s’attendre ?

Les résultats des analyses effectuées lors de l’endoscopie seront transmis par le médecin prescripteur de l’examen dans les jours suivants. En cas de prélèvements, le médecin devra analyser les tissus pour poser un diagnostic précis et recommander un traitement adapté.

ARTICLE SUIVANT
Comment savoir si on est allergique aux piqûres de moustique?

SUR LE MÊME SUJET