• 525
  • 47
  • 37
  • 222

Françoise : « Insomnia taught me how to live » (video)

Jessica
Par Jessica
11 février 2024 14

Françoise est venue nous parler de sa vie avec l’insomnie. Elle nous raconte qu’elle ne dort pas beaucoup, qu’elle garde les yeux ouverts pendant que tout le monde dort profondément. Elle se sent épuisée, mais elle ne parvient jamais à se reposer. Françoise souhaite partager son expérience afin d’aider d’autres personnes qui souffrent d’insomnie. Dans le texte ci-dessous et dans la vidéo associée à l’article, elle nous donne des conseils sur la façon de vivre avec cette condition.

Françoise, une personne victime d’insomnie depuis l’âge de 18 ans

Françoise est une femme charmante qui arrive à la rédaction avec le sourire, mais elle avoue rapidement qu’elle est fatiguée car elle souffre d’insomnie depuis ses 18 ans. En tant que co-fondatrice de l’association France Insomnie, elle est très investie dans la lutte contre ce trouble du sommeil.

Le témoignage de Françoise sur son expérience avec l’insomnie

Dans cette vidéo, Françoise raconte que sa première nuit d’insomnie remonte à l’âge de 18 ans, la veille de son baccalauréat. Malgré sa préparation et ses bonnes notes, elle n’a pratiquement pas dormi. Aujourd’hui, elle continue de souffrir d’insomnie malgré un traitement médical, avec une vraie nuit d’insomnie une à deux fois par mois.

Pendant ses études, Françoise était souvent insomniaque quelques semaines avant les examens, les concours ou les préparations, ce qui a eu un impact sur ses résultats.

Les conséquences de l’insomnie sur le moral

Françoise explique que le lendemain d’une nuit d’insomnie, elle est plus réactive, moins patiente, s’énerve plus facilement et se sent vraiment fatiguée. Elle peut aussi avoir des problèmes de mémoire et de concentration, ce qui rend les choses compliquées. De plus, après une nuit sans sommeil, il ne faut jamais prendre de décision importante car le jugement peut être altéré. L’insomnie peut également affecter les relations familiales en raison de l’irritabilité qu’elle engendre.

Lisez aussi  Cryolipolyse avec syndrome de Raynaud : Réalisation possible ?

Sur le plan social, l’insomnie peut entraîner une grande fatigue l’après-midi, rendant difficile la réalisation d’activités ou de rencontres. Cela peut conduire à un repli sur soi.

L’inscription plus difficile de l’insomnie avec l’âge

Françoise explique que lorsqu’elle était jeune, elle pouvait accomplir beaucoup de choses malgré peu de sommeil. Cependant, à partir de 50 ans, cela devient plus compliqué. Elle encourage donc les jeunes insomniaques à se faire aider et à trouver des solutions avant que l’insomnie ne devienne chronique. Elle souligne également l’importance d’anticiper les conséquences du vieillissement sur l’insomnie.

Les différents traitements expérimentés par Françoise

Au fil des années, Françoise a essayé différents traitements pour soigner son insomnie. Elle a notamment fait de l’acupuncture pendant 20 ans, ce qui l’a beaucoup aidée. Elle a également testé l’hypnose, l’EMDR, les plantes et même les antidépresseurs lorsqu’elle traversait des difficultés familiales. Les thérapies comportementales et cognitives ainsi que la méditation ont également été bénéfiques pour elle. Aujourd’hui, elle pratique la méditation quotidiennement après le déjeuner pour réduire le stress accumulé dans la journée et se sentir mieux le soir.

ARTICLE SUIVANT
Tisanes pour un sommeil réparateur : quelles choisir ?

SUR LE MÊME SUJET