• 432
  • 26
  • 50
  • 110

Grippe : antibiotiques sans efficacité

Jessica
Par Jessica
11 décembre 2023 49

Si vous présentez une fièvre brutale, des courbatures et des frissons, il est possible que vous ayez la grippe. Cependant, il est important de savoir que les antibiotiques contenus dans votre trousse à pharmacie ne sont pas efficaces contre les infections virales telles que la grippe. Leur utilisation inappropriée peut même causer des problèmes de santé. Je vais vous expliquer pourquoi.

Les antibiotiques ne sont pas efficaces contre la grippe

Si vous avez été diagnostiqué avec la grippe saisonnière ou si vous pensez l’avoir identifiée vous-même, les antibiotiques ne seront d’aucune utilité pour vous. En effet, la grippe est une maladie virale causée par le virus de l’influenza, tandis que les antibiotiques ne peuvent neutraliser que les bactéries. Il est donc déconseillé de prendre des antibiotiques à moins d’une prescription médicale. En cas de douleurs ou de fièvre, seul le paracétamol est recommandé. C’est ce que confirme le Docteur Jean Tafazzoli, médecin généraliste.

L’ibuprofène, une mauvaise option contre la grippe

Il est également important de noter que l’ibuprofène n’est pas non plus recommandé en cas de grippe en raison du risque sérieux de complications infectieuses. Selon le praticien, l’ibuprofène est un anti-inflammatoire et son usage peut être préjudiciable dans le cas d’une infection grippale.

Comment reconnaître les symptômes de la grippe ?

Avant de prendre un médicament, il est préférable d’identifier correctement votre maladie. Un médecin généraliste peut confirmer le diagnostic de la grippe saisonnière par un simple examen clinique. Sinon, vous pouvez demander conseil à votre pharmacien. Les symptômes grippaux se manifestent généralement pendant la saison hivernale et apparaissent soudainement. Ils comprennent des maux de tête, de la fièvre parfois élevée (supérieure à 39°C), des courbatures, des frissons, de la fatigue, une toux, un mal de gorge et un écoulement nasal.

Lisez aussi  La lavande : bénéfices pour le sommeil

Les risques liés à l’utilisation d’antibiotiques contre la grippe

L’utilisation inappropriée d’antibiotiques pour traiter la grippe saisonnière présente un risque d’antibiorésistance. Ce phénomène survient lorsque les bactéries développent des mécanismes de défense et deviennent de plus en plus résistantes. Selon l’expert, cela peut entraîner l’émergence de maladies graves et incurables. Une étude du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a recensé près de 120 000 cas d’infections à bactéries résistantes par an en France, associées à plus de 5500 décès.

Les alternatives médicamenteuses pour traiter la grippe

Dans la majorité des cas, le traitement de la grippe est uniquement symptomatique. Repos, isolement pour éviter la contamination et une hydratation suffisante sont préconisés. Le seul médicament à prendre est le paracétamol, en adaptant la posologie en fonction de l’âge et du poids. En cas de contre-indications au paracétamol, le médecin peut prescrire un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) tel que l’ibuprofène, mais uniquement si nécessaire.

Il est important de noter que les AINS masquent les symptômes et peuvent entraîner des complications infectieuses graves. Il est donc recommandé de les prendre pendant la durée la plus courte possible.

Les médicaments antiviraux tels que l’Oseltamivir ou le Zanamivir sont habituellement inutiles, sauf chez les personnes particulièrement fragiles ou présentant une grippe grave. Ils doivent être pris dans les 2 jours suivant l’apparition des symptômes. Dans les cas les plus graves, une hospitalisation peut être nécessaire.

Soigner la grippe avec des gestes simples

Parfois, les médicaments ne sont pas nécessaires et quelques gestes simples peuvent suffire pour guérir en 48 à 72 heures. Il est recommandé de se reposer, de boire suffisamment tout au long de la journée, d’aérer la pièce régulièrement, de maintenir la température de la pièce autour de 19°C, de se couvrir et d’éviter de s’exposer au froid.

Lisez aussi  Hypersensibilité du gland : tout ce qu'il faut savoir

Afin de prévenir la propagation de la grippe, il est également recommandé de suivre les gestes barrières, tels que se laver régulièrement les mains, utiliser des mouchoirs à usage unique, porter un masque jetable, tousser ou éternuer dans son coude, s’isoler et éviter les contacts avec l’entourage.

ARTICLE SUIVANT
Tisanes pour un sommeil réparateur : quelles choisir ?

SUR LE MÊME SUJET