• 694
  • 76
  • 32
  • 384

Insuline : qu’est-ce que c’est et à quoi sert-elle ?

Jessica
Par Jessica
16 novembre 2023 11

La régulation de la glycémie est assurée par l’hormone insuline. Lorsque le diabète se manifeste, la production ou le fonctionnement de cette hormone est perturbé. Par conséquent, il est indispensable pour les personnes atteintes de diabète de suivre un traitement à base d’insuline. Le spécialiste répondra aux questions suivantes : sous quelles formes cette hormone leur est-elle administrée, à quelle fréquence et à quelle dose?

L’insuline : qu’est-ce que c’est ?


L’insuline est une hormone produite par une petite partie du pancréas appelée les cellules bêta situées dans les îlots de Langerhans. C’est la seule hormone qui fait baisser la glycémie.

Le rôle de l’insuline


Lors d’un repas, l’insuline est libérée par les cellules bêta pour abaisser la glycémie. Elle stoppe la production de glucose, favorise le stockage du glucose sous forme de glycogène, permet aux cellules de capter le glucose pour leur métabolisme, favorise le stockage du glucose sous forme de triglycérides dans les tissus adipeux, et favorise la production de protéines.

L’insuline dans le diabète de type 1


Dans le diabète de type 1, les cellules bêta sont détruites, ce qui entraîne un manque d’insuline. Le traitement consiste donc en l’administration d’insuline pour imiter sa sécrétion et maintenir une glycémie équilibrée.

Les différents types d’insuline


Les patients diabétiques de type 1 peuvent bénéficier d’un schéma insulinique basal-bolus ou d’une pompe à insuline. L’insuline basale est nécessaire en continu pour couvrir les besoins de la journée, l’insuline prandiale est injectée avant les repas pour couvrir les besoins alimentaires, et l’insuline de correction est utilisée lorsque la glycémie est trop élevée.

Pourquoi surveiller sa glycémie ?


Les patients diabétiques doivent surveiller leur glycémie quotidiennement pour vérifier l’efficacité du traitement et ajuster les doses d’insuline si nécessaire. Cela permet également de détecter les variations de la glycémie et d’éviter l’hypoglycémie.

Comment se traiter par insuline en dehors des injections classiques ?


En plus des injections classiques, il existe d’autres options pour administrer l’insuline, comme la pompe à insuline externe ou la pompe implantable. Ces méthodes permettent une administration plus précise et une amélioration du confort des patients diabétiques.

A quand le pancréas artificiel ?


La mesure en continu du glucose et l’utilisation d’une pompe à insuline couplées par un algorithme informatique permettent d’amorcer l’espoir d’un pancréas artificiel. Cette technologie prometteuse doit améliorer la prise en charge des personnes diabétiques de type 1.

Diabète de type 2 : pourquoi avoir recours à l’insuline ?


Dans le diabète de type 2, le passage à l’insuline est nécessaire dans certaines situations, comme en cas de contre-indications aux antidiabétiques oraux, de déséquilibre glycémique important, de signes indiquant un manque d’insuline ou avant une intervention chirurgicale.

Quelle insuline pour le diabète de type 2 ?


La Haute Autorité de santé recommande une insuline NPH de durée intermédiaire pour le diabète de type 2. Les analogues lents de l’insuline peuvent également être utilisés, en particulier chez les personnes âgées ou à risque d’hypoglycémie.

Débuter le traitement avec de l’insuline basale au cours du diabète de type 2


Il est recommandé de débuter le traitement du diabète de type 2 avec une insuline basale à l’aide d’un analogue lent de l’insuline. Une injection supplémentaire d’un analogue rapide peut être réalisée avant le repas le plus hyperglycémiant pour contrôler la glycémie.

Des injections d’insuline pré-mélangée


Chez certains patients autonomes, le recours à deux injections d’insuline pré-mélangée peut être envisagé pour limiter les élévations de la glycémie après les repas du matin et du soir.

ARTICLE SUIVANT
Fatigue pendant la grossesse : causes et solutions

SUR LE MÊME SUJET