• 765
  • 15
  • 32
  • 81

Iridologie : méthode fiable ? Arnaque ou pas ?

Jessica
Par Jessica
30 mai 2024 20

Comment fonctionne l’iridologie, une méthode basée sur l’analyse de la partie colorée de l’œil, l’iris ? Affirme-t-elle avec fiabilité pouvoir déceler les problèmes de santé et évaluer l’état de nos organes ?

Nos yeux, des indicateurs de maladies neurodégénératives ?

Des études récentes suggèrent que des anomalies apparaissent dans la rétine des patients atteints de la maladie d’Alzheimer et de la maladie de Parkinson, plusieurs années avant les premiers symptômes. Un examen mesurant l’épaisseur de la rétine pourrait permettre une détection précoce de ces maladies. Par exemple, si l’épaisseur de la rétine diminue, le risque de développer une pathologie neurodégénérative augmente.

Des détections précoces grâce à l’examen de la rétine

Bien que ces découvertes ne soient que des pistes de recherche, l’inspection minutieuse de la rétine permet déjà d’identifier certaines maladies. En examinant un homme qui avait connu une brusque diminution de la vision dans un œil, le Pr Antoine Brézin a découvert une infection près de la rétine. Des examens complémentaires ont révélé une endocardite infectieuse, une infection cardiaque nécessitant une intervention d’urgence. La vision troublée de cet homme lui a finalement sauvé la vie.

De même, la Pr Catherine Creuzot-Garcher a parfois diagnostiqué de l’hypertension artérielle chez des patients qui ignoraient être atteints, malgré des tensions élevées.

La pratique de l’iridologie

L’iridologie est une méthode alternative où les praticiens, appelés iridologues, examinent minutieusement chaque iris à l’aide d’une caméra. Selon cette pratique, les changements géométriques et les variations de couleur de l’iris reflètent l’état de nos organes. Si un organe est endommagé ou malade, l’iris présentera des signes différents par rapport à un iris normal.

Cependant, les iridologues sont souvent des naturopathes et leur statut n’est ni reconnu ni réglementé. Leur formation est relativement sommaire, avec seulement 14 heures de cours pour obtenir le niveau de certification 1 et 22 heures pour le niveau 2.

Les prétendus bienfaits de l’iridologie

L’iridologie prétend pouvoir détecter des maladies cardiaques, le diabète, un excès de cholestérol, des problèmes rénaux, une inflammation de la prostate, l’asthme, le psoriasis, etc. Selon cette méthode, les personnes aux yeux bleus sont plus susceptibles de souffrir de maladies inflammatoires, tandis que celles aux yeux foncés ont davantage de risques de développer des troubles cardiovasculaires ou des cancers. Les personnes aux yeux de couleur intermédiaire auraient plus de problèmes digestifs.

Le fonctionnement de l’iridologie

Partant du principe que tous les organes sont connectés aux yeux, l’iridologie divise chaque iris en 60 parties correspondant à des organes ou des zones du corps. Par exemple, le cerveau est situé à midi, le pied gauche à 6 heures sur l’iris gauche, et le pied droit à 6 heures sur l’iris droit.

Pendant une séance d’iridologie, l’iridologue recherche des taches ou des irrégularités dans la pigmentation de l’iris. Le diagnostic est ensuite établi en fonction de l’emplacement de ces anomalies. Ces principes découlent des théories d’Ignaz von Peczely, un médecin hongrois du XIXe siècle.

Fiabilité de l’iridologie

L’iridologie n’est pas scientifiquement fondée, bien qu’elle soit pratiquée en Europe, en Asie et aux États-Unis. Les études médicales sérieuses faisant appel à des groupes contrôle pour soutenir cette pratique sont inexistantes. Les experts craignent que les patients retardent leur consultation médicale ou que des personnes en bonne santé s’inquiètent inutilement en se fiant à l’iridologie.

Divers facteurs peuvent influencer la couleur des yeux et ces associations, comme le tabac, l’alimentation ou l’exposition au soleil. La couleur de l’iris est donc un élément minime face à ces nombreux facteurs de risque avérés, rappelle la Pr Creuzot-Garcher. De plus, certaines modifications de l’iris peuvent être causées par des traitements médicamenteux, notamment des collyres utilisés dans le traitement du glaucome, qui assombrissent la couleur de l’iris de manière permanente.

En conclusion, les yeux sont à apprécier comme de beaux joyaux. Il ne faut pas tenter de leur attribuer des attributs qu’ils ne possèdent pas.

ARTICLE SUIVANT
Médicament OTC efficace contre cystite ?

SUR LE MÊME SUJET