• 303
  • 57
  • 22
  • 68

Kystes vaginaux : causes, risques, nécessité de leur retrait ?

Jessica
Par Jessica
16 novembre 2023 49

Si vous éprouvez des difficultés à insérer votre tampon hygiénique ou si les rapports sexuels sont douloureux, un kyste vaginal pourrait être la cause de ces problèmes. Mais qu’est-ce qu’un kyste vaginal exactement ? Comment le détecter ? Est-il nécessaire de le faire enlever ? Dans cet article, nous vous apporterons les réponses à ces questions.

Définition : Qu’est-ce qu’un kyste vaginal ?
Un kyste vaginal est une masse non cancéreuse, souvent remplie de liquide, qui se trouve à l’intérieur du vagin. Ces kystes peuvent être différenciés des kystes vulvaires ou d’autres types de kystes génitaux.

Boules au toucher : Description des kystes vaginaux
Les kystes vaginaux peuvent être perçus comme des boules au toucher. Ils peuvent se trouver à différents endroits du vagin, tels que les grandes ou petites lèvres ou les glandes de Bartholin. Ces kystes sont généralement bénins et opérables.

Complications des kystes vaginaux : Bénins mais pouvant causer des problèmes
La plupart du temps, les kystes vaginaux sont bénins et ne présentent aucun symptôme. Cependant, s’ils deviennent volumineux, ils peuvent entraîner des difficultés lors de l’introduction de tampons ou des rapports sexuels. Dans certains cas, un kyste volumineux peut poser des problèmes lors de l’accouchement. Le médecin peut alors envisager une ponction ou une intervention chirurgicale.

Types de kystes vaginaux : Deux classifications principales
Il existe deux types principaux de kystes vaginaux : les kystes épithéliaux d’inclusion vaginale et les kystes du canal de Gartner. Ces kystes peuvent avoir différentes tailles et peuvent provoquer des symptômes tels que douleurs pendant les rapports sexuels ou rupture avec libération de liquide.

Reconnaissance des kystes vaginaux : Asymptomatiques et difficilement palpables
Généralement, les kystes vaginaux ne provoquent aucun symptôme et ne peuvent être ressentis au toucher, sauf si on introduit les doigts dans le vagin pour une palpation. Parfois, ils peuvent être visibles si près de la vulve. Souvent, les patientes ne se rendent compte de la présence d’un kyste que lorsqu’elles éprouvent des douleurs ou des difficultés lors de l’utilisation de tampons ou des rapports sexuels.

Complications des kystes vaginaux : Pas de risque de cancer mais autres problèmes possibles
Les kystes vaginaux ne sont pas cancéreux et ne risquent pas de se transformer en cancer. Cependant, dans le cas des femmes de plus de 60 ans avec des kystes près de la vulve, une ablation chirurgicale peut être recommandée en raison du risque plus élevé de cancer vulvaire. Les complications possibles incluent les infections et les problèmes lors de l’accouchement.

Diagnostic des kystes vaginaux : Consultation médicale nécessaire
En cas de symptômes suspects, il est conseillé de consulter un gynécologue qui pourra confirmer le diagnostic par une simple auscultation ou prescrire des examens complémentaires tels qu’une biopsie ou une échographie pelvienne.

Traitement des kystes vaginaux : Pas nécessaire pour les petits kystes, intervention chirurgicale pour les gros
Les petits kystes vaginaux qui ne causent pas de gêne ou de symptômes ne nécessitent pas de traitement. Cependant, pour les kystes volumineux et gênants, une ponction ou une intervention chirurgicale peut être recommandée. En cas d’infection ou d’abcès, un traitement antibiotique peut être prescrit et une ponction ou une ablation chirurgicale peut être réalisée.

ARTICLE SUIVANT
Fatigue pendant la grossesse : causes et solutions

SUR LE MÊME SUJET