• 318
  • 147
  • 27
  • 305

L’alcool altère-t-il le sommeil ?

Jessica
Par Jessica
21 février 2024 24

Après avoir consommé de l’alcool la veille au soir, vous vous réveillez avec une sensation de fatigue et de somnolence. Quel est l’impact de l’alcool sur le sommeil ? Est-ce que cela favorise le sommeil ou bien est-ce que ça l’empêche ? Est-ce que cela provoque de la fatigue ? Voici les réponses de l’experte.

Titres:

1. Les effets de l’alcool sur le sommeil
2. L’impact de l’alcool sur l’organisme
3. Les désagréments de la consommation d’alcool
4. L’alcool et la digestion

—-

Titre 1: Les effets de l’alcool sur le sommeil

Lorsque vous appréciez des apéros entre amis le soir, il est important de connaître les effets de l’alcool sur votre sommeil. Que vous préfériez la bière, le Prosecco ou des alcools plus forts comme le whisky ou la vodka, il est important d’être conscient de l’impact de la consommation d’alcool sur la qualité de votre sommeil. De plus, si vous êtes du genre à boire un verre de vin lors des repas, il est également utile de comprendre les conséquences de cette pratique sur votre sommeil.

—-

Titre 2: L’impact de l’alcool sur l’organisme

Selon le site Ameli.fr, les valeurs repères de consommation d’alcool chez les adultes sont de 10 verres d’alcool standard par semaine au maximum, avec une limite de 2 verres standard par jour. Il est également recommandé de ne pas boire d’alcool certains jours de la semaine et de réduire la quantité d’alcool en le consommant lentement et en alternant avec de l’eau.

La concentration d’alcool dans le sang atteint son maximum après 45 minutes à jeun et 90 minutes lorsqu’il est consommé pendant un repas. L’alcool se diffuse rapidement dans l’organisme jusqu’au cerveau et agit comme un sédatif au niveau du système nerveux et du cerveau, favorisant ainsi l’endormissement. Cependant, il est important de noter que la consommation d’alcool en même temps que des médicaments qui réduisent la vigilance, tels que les somnifères, peut avoir des effets néfastes.

Lisez aussi  Peut-on boire réellement son urine ?

La consommation régulière d’alcool peut également diminuer la sérotonine, ce qui augmente le risque de déprime, de mal-être psychologique et même de dépression.

—-

Titre 3: Les désagréments de la consommation d’alcool

La consommation d’alcool peut perturber les cycles de sommeil en diminuant le temps de sommeil paradoxal, qui joue un rôle important dans la régulation des émotions, des informations et des rêves. Cette perturbation peut entraîner des cauchemars, un sommeil fragmenté et une nuit moins récupératrice. Plus la quantité et le degré d’alcool consommés sont élevés, plus ces perturbations peuvent être importantes et la récupération difficil.

De plus, la consommation d’alcool peut entraîner un relâchement des muscles de la gorge, ce qui peut causer des ronflements. Environ 40% des adultes ronflent occasionnellement ou régulièrement, ce qui peut causer une fatigue diurne et une baisse de vigilance.

L’alcool peut aggraver une apnée du sommeil en détendant les muscles de la gorge, en particulier la langue, ce qui peut obstruer les voies respiratoires. En plus de cela, la consommation d’alcool peut entraîner une augmentation de la transpiration et une élévation du rythme cardiaque.

—-

Titre 4: L’alcool et la digestion

Outre les problèmes de sommeil, la consommation d’alcool peut également avoir un impact négatif sur la digestion. L’alcool peut entraîner une mauvaise absorption des aliments, ce qui peut causer des carences, en particulier en vitamines du groupe B, ainsi qu’un mauvais métabolisme des lipides, des protéines et d’autres vitamines et minéraux.

De plus, il est important de noter que l’alcool ne hydrate pas le corps, mais au contraire, il peut entraîner une déshydratation. Il est donc recommandé de boire au moins deux verres d’eau pour chaque verre d’alcool consommé. Il est également conseillé de ne pas boire d’alcool après l’heure du déjeuner.

Lisez aussi  Quels traitements pour le zona ?

En conclusion, il est toujours important de consommer de l’alcool avec modération et d’être conscient des effets qu’il peut avoir sur votre sommeil, votre santé mentale, votre digestion et votre hydratation.

ARTICLE SUIVANT
Stase stercorale : aliments et liquides à consommer

SUR LE MÊME SUJET