• 220
  • 108
  • 28
  • 380

Le frottis cervico-vaginal : pourquoi et à quel prix ?

Jessica
Par Jessica
23 janvier 2024 44

Le frottis cervico-vaginal est réalisé lors d’un examen gynécologique et consiste en un prélèvement de cellules du col de l’utérus. Ce prélèvement sert ensuite de base à un examen cytologique ou à un test HPV. Cet examen est simple et indolore, et joue un rôle clé dans le dépistage du cancer du col de l’utérus. Dans cet article, nous répondrons à toutes vos questions sur le déroulement d’un frottis : comment se passe le prélèvement, quels sont les risques et est-il remboursé ?

Analyse :

Cet article explique ce qu’est un frottis vaginal, à quoi il sert, où et par qui il peut être réalisé, quand il est recommandé, comment se déroule le prélèvement, quels sont les résultats possibles, s’il y a des risques ou des contre-indications, combien il coûte et s’il est remboursé.

Réécriture :

Qu’est-ce qu’un frottis vaginal ? À quoi sert-il ?

Le frottis cervico-vaginal (ou frottis cervico-utérin) est un examen qui permet de prélever des cellules superficielles du col de l’utérus, afin de les analyser au laboratoire. Il sert à détecter des cellules précancéreuses ou à rechercher des virus à haut risque de cancer.

Où faire un frottis gynécologique ? Qui peut le faire ?

Le prélèvement peut être effectué par un gynécologue, un médecin traitant ou une sage-femme, dans différents lieux tels qu’un cabinet médical, un hôpital ou un centre de planification ou d’éducation familiale. Si la femme possède une prescription médicale, elle peut se rendre directement dans un laboratoire de biologie médicale où un professionnel habilité effectuera le frottis.

Frottis : quand le faire ? Quelles maladies peut-on détecter ?

Le frottis cervico-vaginal permet de dépister des lésions précancéreuses et cancéreuses au niveau du col de l’utérus. Il est particulièrement important pour détecter les infections à papillomavirus humains (HPV), qui peuvent évoluer en cancer du col de l’utérus si elles ne sont pas traitées.

Lisez aussi  Focus sur l’ostéodensitométrie : tout sur la densitométrie osseuse

Comment se passe le prélèvement ? Est-ce douloureux ?

Avant l’examen, aucune préparation spécifique n’est nécessaire, sauf pour les femmes ménopausées qui peuvent être amenées à effectuer un traitement local à base d’œstrogène. Pendant l’examen, la femme est placée en position gynécologique et le médecin introduit un instrument appelé spéculum pour prélever les cellules du col de l’utérus à l’aide d’une spatule ou d’une brosse. Le prélèvement est rapide et généralement indolore, bien que certaines femmes puissent ressentir une certaine gêne.

Frottis : à quel âge ? Quelle fréquence, tous les combien ?

En France, la fréquence du dépistage par frottis vaginal dépend de l’âge. Le premier frottis est recommandé à l’âge de 25 ans, suivi d’un second un an plus tard. Si aucun résultat anormal n’est trouvé après ces deux premiers frottis, un dépistage tous les trois ans est préconisé. À partir de 30 ans, le prélèvement sert de base au test HPV, qui doit être réalisé tous les trois ans après un examen cytologique normal, puis tous les cinq ans jusqu’à l’âge de 65 ans.

Le frottis est-il nécessaire si la femme a été vaccinée contre le papillomavirus ?

Oui, le dépistage par frottis est recommandé pour toutes les femmes, même si elles ont été vaccinées contre le cancer du col de l’utérus. Les vaccins actuellement disponibles ne garantissent pas une protection totale contre tous les types de papillomavirus à l’origine du cancer. Il est donc essentiel de continuer à effectuer des frottis réguliers pour surveiller la santé du col de l’utérus.

Quels peuvent être les résultats d’un frottis ?

Les résultats d’un frottis sont généralement obtenus dans un délai d’une semaine. En cas de résultat anormal, des tests supplémentaires tels qu’un test HPV, un examen cytologique ou une colposcopie peuvent être réalisés pour confirmer ou non la présence de cellules suspectes. En fonction des résultats, une biopsie peut également être réalisée pour prélever un échantillon de tissu.

Lisez aussi  Raynaud's Syndrome: Should we follow a specific diet?

Y a-t-il des risques et des contre-indications ?

La réalisation d’un frottis ne comporte généralement que peu de risques, et peut même être effectuée pendant la grossesse. De légers saignements peuvent survenir dans les jours suivant l’examen. Cependant, certaines conditions doivent être respectées, comme réaliser le frottis en dehors de la période des règles ou de saignements, à distance d’un rapport sexuel et en l’absence de tout traitement local ou infection. Si le prélèvement n’a pas été réalisé au niveau de la zone du col de jonction, l’examen doit être recommencé.

Quel est le prix d’un frottis ? Est-ce remboursé ?

Le coût d’un frottis comprend le prix de la consultation et de la lecture du frottis, et est pris en charge à 70 % par l’Assurance Maladie. Le reste est remboursé par la complémentaire santé de la femme. Dans le cadre d’un dépistage organisé, le frottis est gratuit et pris en charge à 100 %. Il est également possible de réaliser un frottis sans avance de frais dans certains centres de santé ou centres mutualistes, et si la femme bénéficie de la CMU-C, la prise en charge est à 100 %, sans aucune avance de frais.

ARTICLE SUIVANT
Sérum physiologique : allié contre le cérumen lors du lavage de l’oreille

SUR LE MÊME SUJET