• 236
  • 120
  • 24
  • 333

Le gingembre perturbe-t-il le sommeil ?

Jessica
Par Jessica
23 mars 2024 21

Le gingembre, réputé pour être un tonique puissant, un stimulant et un aphrodisiaque, peut-il entraver l’endormissement si consommé en fin de journée ? L’experte pharmaco-toxicologue et autrice Sylvie Hampikian nous présente les effets du gingembre sur la santé et le sommeil, ainsi que ses effets secondaires.

Bienfaits et propriétés du gingembre pour la santé

Originaire d’Asie du Sud-Est, le gingembre est considéré comme un aliment aux nombreux bienfaits pour la santé. Ses vertus sur la digestion, en particulier au niveau gastrique, sont très réputées. En plus d’être un anti-nauséeux, un anti-émétique et un anti-ulcérogène, le gingembre contribue également à équilibrer le microbiote intestinal, favorisant ainsi le développement de micro-organismes bénéfiques. De plus, cette racine possède des vertus antipyrétiques, toniques, antiseptiques, analgésiques, anti-inflammatoires et antioxydantes. Il est recommandé notamment lors d’infections virales, et peut aider à perdre du poids en agissant sur la satiété et le métabolisme des graisses. Bien qu’il soit connu pour ses supposées propriétés aphrodisiaques, il faut rester prudent car les preuves scientifiques à ce sujet sont limitées.

Effets secondaires et précautions liés à la consommation de gingembre

Le gingembre, en dose modérée, est généralement bien toléré sur le plan digestif. Cependant, une consommation excessive peut provoquer des irritations gastro-intestinales, des diarrhées, des brûlures d’estomac et des nausées, surtout chez les personnes aux intestins sensibles. Il est donc recommandé de ne pas dépasser 5 à 8 g de gingembre par jour.

Différentes façons de consommer du gingembre

Il existe de nombreuses façons de consommer le gingembre pour bénéficier de ses vertus santé. Frais, râpé ou en fine tranche, il peut être utilisé dans des plats cuisinés, en infusion, en décoction dans de l’eau chaude ou sous forme de grog. Son goût épicé se marie aussi bien aux plats salés qu’aux desserts. Le gingembre séché, sous forme de poudre, est utilisé de la même manière que le frais. En cas de syndrome grippal ou pour renforcer les défenses immunitaires, il peut être associé au citron. Toutefois, il faut faire attention à la quantité de sucre lorsque le gingembre est confit. Pour ceux qui n’aiment pas son goût épicé, il est possible de le prendre sous forme de complément alimentaire, comme des capsules, des comprimés ou de la teinture mère.

Effet du gingembre sur le sommeil

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le gingembre n’empêche pas de dormir. Bien qu’il soit tonique et stimulant, il n’agit pas comme un excitant comme la caféine, la théine, la théobromine, le guarana ou le maté. Au contraire, certaines études ont montré que le gingembre pouvait être bénéfique pour le sommeil. Il favorise l’endormissement et réduit la durée d’endormissement induite par un somnifère. Ses effets bénéfiques peuvent être attribués à ses composés antioxydants, comme les flavonoïdes, les tanins et les anthocyanes. De plus, le gingembre a des propriétés anxiolytiques et améliore la digestion, ce qui contribue également à une meilleure qualité de sommeil. Il est cependant recommandé de ne pas dépasser 5 g de gingembre au dîner pour éviter d’éventuels troubles digestifs.

ARTICLE SUIVANT
Reconnaître et soigner Gardnerella vaginalis

SUR LE MÊME SUJET