• 761
  • 108
  • 28
  • 336

Quelle est la fréquence normale de la miction journalière ?

Jessica
Par Jessica
16 avril 2024 28

Plusieurs facteurs peuvent affecter la fréquence de nos visites aux toilettes. Certains nécessitent une intervention médicale, tandis que d’autres peuvent être résolus en modifiant nos habitudes quotidiennes, telle que notre consommation de caféine et d’alcool. Combien de fois devrions-nous normalement uriner en une journée ?

Les maladies qui affectent la fréquence urinaire


Certaines maladies peuvent entraîner une modification de la fréquence urinaire. Il s’agit notamment de l’infection des voies urinaires, de la vessie hyperactive, de la cystite interstitielle, du diabète, de l’hypocalcémie ou de l’hypercalcémie, de la drépanocytose, des problèmes de prostate ou de la faiblesse du plancher pelvien après l’accouchement. Cependant, il est également possible que certaines personnes urinent fréquemment ou rarement sans présenter de pathologie particulière.

La fréquence normale pour uriner


Il n’existe pas de nombre fixe considéré comme « normal », mais en général, une personne en bonne santé urine en moyenne six à sept fois par jour. Uriner entre quatre et dix fois par jour peut également être considéré comme « normal » tant que cela ne nuit pas à la qualité de vie de la personne.

Uriner pendant la nuit


À partir de l’âge de 50 ans, il est courant d’uriner une fois pendant la nuit, avec un volume d’environ 250 ml à chaque fois, ce qui représente moins de 2 litres au total sur 24 heures. Si le nombre de mictions pendant la nuit est supérieur à cela ou si le volume est plus élevé ou plus faible, cela peut indiquer une anomalie et nécessite une consultation médicale.

Les causes fréquentes de l’envie fréquente d’uriner


Plusieurs facteurs peuvent influencer la fréquence urinaire, tels que les médicaments, les aliments et les boissons. L’alcool et la caféine peuvent augmenter la production d’urine, tout comme certaines maladies. L’âge et la taille de la vessie sont également des facteurs importants. Pendant la grossesse, les changements hormonaux et la pression exercée sur la vessie peuvent entraîner une fréquence urinaire plus élevée. De nombreuses personnes ont tendance à uriner plus fréquemment, en particulier la nuit, à mesure qu’elles vieillissent.

Quand s’inquiéter de la fréquence urinaire


Si vous avez l’impression d’uriner trop souvent ou pas assez, cela peut indiquer une condition sous-jacente, en particulier si cela s’accompagne d’autres symptômes tels que des douleurs dorsales, du sang dans les urines, une urine trouble ou décolorée, des difficultés à uriner, de la fièvre, des fuites urinaires, des douleurs lors de la miction ou une urine malodorante. Si vous présentez ces symptômes, il est essentiel de consulter un médecin.

Solutions pour la fréquence urinaire anormale


Il est recommandé d’établir un calendrier des mictions pour analyser la quantité d’urine. Cela permet de distinguer si les changements de comportement peuvent aider à retrouver une fréquence urinaire normale, ou s’il est préférable de consulter un médecin. Pour réduire la fréquence urinaire excessive, il est conseillé de réduire les apports en boisson, de détourner l’attention du cerveau lorsque l’envie d’uriner se fait sentir, et de limiter la consommation de certaines boissons telles que le café, le thé, l’alcool, les sodas, le vin blanc et le champagne. Si malgré ces changements, aucune amélioration n’est constatée après trois semaines, une consultation médicale est nécessaire.

Pour renforcer les muscles du plancher pelvien et améliorer les problèmes de miction fréquente ou rare, il est recommandé de s’hydrater suffisamment, de faire des exercices de Kegel et de maintenir un poids équilibré.

PRÉCEDEMMENT...
Fatigue pendant la grossesse : causes et solutions
ARTICLE SUIVANT
Bien dormir malgré allergie nocturne : nos conseils.

SUR LE MÊME SUJET