• 725
  • 176
  • 21
  • 47

Le savon antibactérien : inefficace ou dangereux pour la santé ?

Jessica
Par Jessica
27 décembre 2023 47

Les savons antiseptiques sont désormais en discussion, bien qu’ils soient très pratiques pour maintenir des mains propres dans toutes les situations sans avoir besoin d’eau. On suspecte qu’ils contiennent des substances dangereuses telles que le triclosan. Quels sont les risques potentiels ? Quelles sont les réglementations en vigueur ? Quelles alternatives privilégier pour assurer une hygiène des mains adéquate ? Faisons le point.

Les savons antibactériens : inefficaces et potentiellement dangereux


Depuis de nombreuses années, les savons antibactériens sont critiqués pour leur inefficacité et leurs possibles effets néfastes sur la santé. En 2016, près de 2 000 de ces savons ont été retirés du marché par les autorités américaines en raison de leur composition jugée préoccupante. Mais qu’en est-il en France ?

Qu’est-ce qu’un savon ou gel antibactérien ?


Un savon antibactérien est conçu pour éliminer les bactéries, qui peuvent causer des infections et des maladies. Il est préférable de parler de savons antiseptiques ou de solutions hydroalcooliques, car ils sont composés d’agents antibactériens, antilevures et généralement virucides. Ces savons sont pratiques, utilisables par les adultes et les enfants, et promettent d’éliminer les germes en quelques secondes sans avoir besoin d’eau. C’est pourquoi des millions de Français les utilisent chaque jour. Malgré leur popularité auprès des professionnels de santé, des agences sanitaires américaines et européennes pointent du doigt les savons antiseptiques depuis plusieurs années, en raison de leur efficacité jugée insuffisante et de leur innocuité incertaine.

Le triclosan : un composant problématique


Parmi les principes actifs ciblés par la Food and Drug Administration (FDA), le triclosan est une molécule utilisée pour ses propriétés antimicrobiennes. Cependant, elle est soupçonnée d’être un perturbateur endocrinien et se trouve dans de nombreux produits pharmaceutiques, y compris en France. Des études ont également révélé que le triclosan peut affecter la fonction hépatique et favoriser l’inflammation de l’intestin ainsi que la croissance des cellules cancéreuses du côlon chez la souris.

Lisez aussi  Bronchodilatateurs: indications, effets secondaires, définition ?

Les recommandations officielles et alternatives


La directrice du centre d’évaluation et de recherche de la FDA suggère que les substances présentes dans les antibactériens pourraient avoir plus d’effets néfastes que bénéfiques à long terme. De plus, des études in vitro ont montré que le triclosan favorise l’émergence de bactéries résistantes aux antibiotiques. Aux États-Unis, le triclosan est interdit dans les nettoyants antiseptiques pour les mains et le corps, tandis qu’en Europe, il est interdit seulement dans les produits de rasage. Sa concentration est toutefois limitée à 0,3%. En France, l’ANSM recommande l’utilisation de gels à base d’alcool éthylique, propylique ou isopropylique, avec une concentration optimale de 60% à 70%. Les savons traditionnels à base d’eau et de savon restent également une option efficace selon une étude.

Il est donc préférable d’éviter les savons antibactériens contenant du triclosan et de privilégier l’utilisation de gels hydroalcooliques ou de se laver les mains avec de l’eau et du savon traditionnel.

ARTICLE SUIVANT
Sérum physiologique : allié contre le cérumen lors du lavage de l’oreille

SUR LE MÊME SUJET