• 313
  • 149
  • 12
  • 192

Les conséquences sur la santé de dormir 6 heures par nuit

Jessica
Par Jessica
04 mars 2024 20

De nombreuses personnes rêvent d’être en pleine forme toute la journée en dormant moins de 6 heures par nuit, mais est-ce réalisable pour tout le monde ? Le Dr Jonathan Taïeb, spécialiste du sommeil à l’Institut Médical du Sommeil, nous explique les raisons pour lesquelles nous avons tous des besoins de sommeil différents, ainsi que les risques à long terme de nuits trop courtes.

Combien faut-il d’heures de sommeil pour un adulte ?

Il est important de noter que chaque individu a des besoins en termes d’heures de sommeil différents. Ces besoins sont génétiquement programmés et ont un impact direct sur notre bien-être physique et psychique. Pendant notre sommeil, notre corps se régénère, répare les tissus endommagés, renforce notre système immunitaire, renouvelle notre peau, nettoie notre cerveau des toxines accumulées pendant la journée, et bien d’autres choses encore. Il est donc essentiel de ne pas négliger notre sommeil.

Les différents besoins en sommeil

Contrairement à la croyance populaire selon laquelle un adulte a besoin de 8 heures de sommeil par nuit pour être en forme, nos besoins en sommeil varient d’une personne à l’autre. Certains peuvent se contenter de 5 heures de sommeil, tandis que d’autres ont besoin de 9 heures. Selon le Dr Jonathan Taïeb, médecin du sommeil, il existe trois catégories de dormeurs :

– Les courts dormeurs : Ils ont besoin de moins de 6 heures de sommeil par nuit.
– Les longs dormeurs : Ils ont besoin de 8 à 9 heures de sommeil pour être en forme.
– Les moyens dormeurs : Ils ont besoin de 7 à 8 heures de sommeil par nuit. Ils constituent environ 80% de la population.

Lisez aussi  Être ami(e) avec ses collègues de travail : est-ce possible ?

Comment bien dormir avec moins de 6 heures de sommeil ?

Pour les environ 10% de la population qui sont des courts dormeurs, 6 heures de sommeil suffisent pour être en forme. Cependant, pour les autres, chaque heure de sommeil en moins crée une dette de sommeil avec des conséquences à court et à long terme sur la santé physique et mentale. Qu’ils soient courts, moyens ou longs dormeurs, les règles d’hygiène du sommeil à suivre pour bien dormir restent les mêmes : maintenir des horaires réguliers, créer une atmosphère propice au sommeil, éviter les écrans avant le coucher, et faire de l’exercice physique régulièrement.

Pour les personnes qui ont besoin de 7 à 8 heures de sommeil mais doivent dormir moins en semaine pour des raisons professionnelles, il est possible de compenser en rattrapant une partie du sommeil manquant le week-end. Une étude menée en 2018 a suggéré que des nuits écourtées en semaine peuvent être compensées pendant le week-end en dormant suffisamment.

Les risques d’un manque de sommeil

Le fait que notre société valorise le mérite, le travail et le manque de sommeil est problématique. Cependant, cela devrait être une réelle préoccupation de santé publique. Seulement moins de 10% des Français peuvent se contenter de dormir moins de 5 heures par nuit sans risque pour leur santé, contrairement à ce que font certains politiciens comme Emmanuel Macron et Gabriel Attal.

Le manque de sommeil a plusieurs conséquences à court et à long terme sur la santé. À court terme, cela peut causer de la fatigue, de la somnolence diurne et une baisse de vigilance, pouvant mener à des accidents de la route par exemple. À long terme, cela peut aggraver les maladies cardiaques, le diabète, favoriser le surpoids, affecter les capacités cognitives et augmenter les risques de démence.

Lisez aussi  Reconnaître et soigner le psoriasis facial

Comment connaître nos besoins en sommeil ?

Pour savoir dans quelle catégorie de dormeurs nous nous situons, il est recommandé de noter nos heures de coucher et de réveil pendant une dizaine de jours de vacances sans contrainte horaire. Cela nous donnera une idée précise de nos besoins en sommeil selon notre horloge interne.

ARTICLE SUIVANT
Stase stercorale : aliments et liquides à consommer

SUR LE MÊME SUJET