• 217
  • 33
  • 9
  • 18

L’importance du fond d’œil et son déroulement.

Jessica
Par Jessica
25 janvier 2024 18

Il est essentiel de réaliser un examen du fond d’œil pour prévenir et détecter des problèmes de vision graves tels que le glaucome ou la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Cet examen se déroule chez l’ophtalmologue. Est-ce que cet examen est douloureux ? Y a-t-il des risques associés ? Quand est-il nécessaire de dilater l’œil et pourquoi ? Voici les réponses.

Le rôle de l’œil et l’examen de fond d’œil


L’œil joue un rôle essentiel dans la captation des rayons lumineux et la transmission d’informations au cerveau. Cependant, de nombreuses maladies peuvent affecter la vision, notamment la cataracte, la DMLA, le glaucome et la rétinopathie diabétique. L’examen du fond d’œil permet d’observer les structures de l’œil en arrière du cristallin, en particulier la rétine, qui est responsable de la captation de la lumière et de l’envoi d’images au cerveau via le nerf optique. Cet examen peut être réalisé par un ophtalmologiste ou un orthoptiste, mais seul l’ophtalmologiste peut interpréter les résultats.

Les bénéfices de l’examen de fond d’œil


L’examen de fond d’œil permet de vérifier la santé de la rétine, de la macula et des vaisseaux sanguins, notamment dans les cas de diabète et d’hypertension artérielle. Il permet également de détecter et de suivre l’évolution de maladies telles que la DMLA, le glaucome et les lésions oculaires liées au diabète. Il est particulièrement important chez les personnes myopes, car la partie périphérique de leur rétine est souvent affinée et fragilisée, augmentant le risque de décollement de la rétine.

Quand réaliser un examen de fond d’œil


Un examen de fond d’œil peut être prescrit à tout âge, de la petite enfance à l’âge avancé. Sa fréquence dépend de différents facteurs : tous les ans en cas de problèmes rétiniens connus, tous les deux ans en cas de troubles visuels tels que la myopie ou l’hypermétropie, et tous les cinq ans en l’absence de problème à surveiller. Chez les enfants, il est recommandé de réaliser un examen de fond d’œil à la naissance si la pupille est blanche, puis à l’âge d’un an, de trois ans et de cinq ans, puis tous les cinq ans s’il n’y a rien à contrôler.

Lisez aussi  Syndrome du gros bras : quand la taille pose problème

Le déroulement de l’examen de fond d’œil


L’examen de fond d’œil peut se faire selon différentes techniques. L’ophtalmoscope permet au médecin de visualiser le fond de l’œil sans contact avec celui-ci, en utilisant une petite lumière dirigée à travers la pupille. Le biomicroscope ou la lampe à fente permettent une analyse plus détaillée du fond de l’œil, en observant les yeux à travers un microscope à l’aide d’une lumière. En cas de doute ou de découverte d’anomalies, le médecin peut prescrire d’autres examens complémentaires tels que le champ visuel, l’angiographie rétinienne ou l’OCT.

Il peut être nécessaire de dilater la pupille avant l’examen pour visualiser plus précisément le fond de l’œil, notamment dans les cas de myopie forte ou de rétinopathie diabétique proliférante.

L’examen de fond d’œil est indolore et dure seulement quelques minutes par œil. Après l’examen, l’ophtalmologiste interprète les observations et peut recommander un traitement ou la nécessité de répéter régulièrement l’examen.

Il peut y avoir des sensations d’inconfort ou d’éblouissement pendant ou après l’examen, mais il n’y a pas de contre-indications particulières. Il est recommandé de ne pas conduire pendant les deux heures suivant l’examen.

Le prix de l’examen de fond d’œil varie en fonction de la consultation et du remboursement dépend du régime d’assurance maladie du patient. Chez les patients diabétiques, l’examen de fond d’œil est pris en charge à 100% pour dépister une rétinopathie diabétique.

ARTICLE SUIVANT
Tisanes pour un sommeil réparateur : quelles choisir ?

SUR LE MÊME SUJET