• 795
  • 120
  • 50
  • 302

Polygraphie du sommeil : tout comprendre

Jessica
Par Jessica
19 janvier 2024 46

Le Dr Ghassan Fayad, médecin spécialisé dans les troubles respiratoires du sommeil, répond aux questions concernant la polysomnographie. Cet examen médical complet et de référence est utilisé pour étudier la qualité du sommeil. Il permet d’enregistrer différents paramètres physiologiques du sommeil pendant la nuit afin de détecter d’éventuels troubles. Qui peut bénéficier de cet examen ? Comment se déroule-t-il ? Est-il possible de le faire à domicile ?

Définition : qu’est-ce qu’un examen polysomnographique ?

Un examen polysomnographique, connu également sous le nom de polysomnographie, est une procédure médicale qui consiste à enregistrer plusieurs variables physiologiques pendant le sommeil du patient. Ces variables peuvent inclure le rythme respiratoire, le rythme cardiaque, la pression artérielle, l’activité cérébrale, l’activité musculaire et les mouvements des yeux. Différents capteurs sont utilisés pour mesurer ces variables, tels que des électrodes placées sur différentes parties du corps du patient. Le but de cet examen est de détecter et quantifier les éventuels troubles du sommeil afin d’aider le patient à retrouver un bon sommeil.

Indications : Pourquoi faire une polysomnographie ?

La principale indication d’une polysomnographie est la recherche d’apnée du sommeil, plus précisément le syndrome d’apnée hypopnée obstructif du sommeil (SAHOS), qui est très fréquent chez les personnes âgées. Cet examen peut également être prescrit en présence de symptômes évocateurs d’apnée du sommeil, tels que la somnolence diurne excessive, les pauses respiratoires pendant le sommeil, les ronflements excessifs ou des réveils fréquents. De plus, la polysomnographie peut être recommandée pour diagnostiquer d’autres troubles du sommeil tels que l’insomnie chronique, les parasomnies, les crises d’épilepsie nocturnes, la narcolepsie, et dans le cadre d’un bilan neurologique, pneumologique, ORL ou cardiologique.

Comment se déroule une polysomnographie complète ?

Une polysomnographie complète se déroule généralement dans un laboratoire de sommeil ou une clinique. Le patient arrive en fin d’après-midi et l’examen se déroule pendant la nuit, avec au moins 6 heures d’enregistrement pour obtenir des données interprétables. Des électrodes sont placées sur différentes parties du corps du patient pour enregistrer en continu différentes données physiologiques pendant toute la durée du sommeil. Le patient est également filmé pour observer son comportement pendant le sommeil. Dans certains cas, la polysomnographie peut être réalisée à domicile, ce qui permet au patient de dormir dans des conditions plus proches de celles habituelles. Un technicien qualifié pose les capteurs sur le corps du patient, qui rentre chez lui avec l’appareillage et revient le lendemain pour le dépôt de l’appareil.

Prix et remboursement : combien coûte une polysomnographie ?

Le coût d’une polysomnographie varie en fonction de l’établissement et de la région où elle est pratiquée. Pour un examen de 8 à 12 heures réalisé par un médecin sans dépassement, le coût est d’environ 214,27 euros. La prise en charge par l’Assurance Maladie varie entre 136€ et 200€, en fonction de la durée et des enregistrements demandés. Si l’examen est réalisé en hospitalisation, le prix de la nuit s’ajoute au coût de l’examen. Le remboursement de la polysomnographie est de 70% par l’Assurance Maladie et jusqu’à 30% par la mutuelle, selon les termes du contrat souscrit.

ARTICLE SUIVANT
Comment savoir si on est allergique aux piqûres de moustique?

SUR LE MÊME SUJET