• 788
  • 84
  • 7
  • 160

Pourquoi les hommes perdent leurs cheveux ?

Jessica
Par Jessica
28 janvier 2024 35

Environ deux tiers des hommes en France souffrent de la perte de cheveux. Ce problème commence à se manifester vers l’âge de 20 à 25 ans. Heureusement, il existe des solutions pour stopper la progression de la calvitie.

Explication de la perte progressive de cheveux

Selon le Dr Pierre Bouhanna, dermatologue et spécialiste du cuir chevelu, l’hérédité joue un rôle déterminant dans la perte progressive de cheveux. Certaines familles ont une prédisposition à l’alopécie androgénétique, au cours de laquelle les hommes deviennent chauves. Cependant, d’autres facteurs en plus de la génétique sont également impliqués.

La testostérone, une hormone masculine, est en grande partie responsable de cette perte de cheveux. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la calvitie n’est pas causée par une surproduction de testostérone. Le taux de testostérone reste normal mais, pour des raisons inconnues, les cheveux situés sur le sommet du crâne deviennent plus sensibles aux hormones mâles chez certains hommes à certains moments de leur vie. Les cheveux deviennent de plus en plus fins, ils tombent et repoussent encore plus fins. Les zones les plus touchées sont le front et la tonsure à l’arrière de la tête, sans explication claire.

Paradoxalement, les hommes atteints d’alopécie androgénétique perdent leurs cheveux mais pas leur barbe. Au contraire, l’hormone qui transforme les cheveux en duvet provoque une augmentation du diamètre des poils de barbe.

Prévention de la perte de cheveux chez les hommes

Il est possible d’éviter cette perte de cheveux en consultant rapidement un dermatologue. Celui-ci commencera par évaluer l’étendue de la calvitie en effectuant un examen appelé trichoscopie digitale. Des mesures seront prises à l’aide d’une caméra placée sur différentes parties du cuir chevelu. Les résultats de cette analyse, disponibles dans un délai de quinze jours à trois semaines, permettront de compléter l’examen clinique en utilisant un algorithme. Le dermatologue proposera ensuite la solution la plus adaptée en fonction des résultats obtenus, tels que le diamètre des cheveux et leur densité.

Lisez aussi  Détresse respiratoire : origine, signes, gravité ?

Trois solutions possibles pour l’alopécie androgénétique

Si la calvitie est à un stade précoce, le patient peut surveiller lui-même son évolution en prenant des photos tous les trois mois qu’il pourra montrer à son dermatologue.

Si les golfes se creusent et qu’une tonsure commence à apparaître, un traitement médical, le minoxidil 5 %, est prescrit. Ce traitement sous forme de lotion doit être appliqué quotidiennement. Après trois à six mois d’utilisation, les cheveux peuvent repousser plus épais. Cependant, il est important de ne pas utiliser ce traitement sans avis médical en raison des risques d’effets secondaires.

Si le minoxidil n’est pas suffisant et que l’alopécie continue de progresser, une solution radicale et définitive reste possible : la greffe capillaire. Cette technique consiste à prélever des cheveux sur d’autres parties du cuir chevelu du patient et à les réimplanter dans les zones dégarnies. Ces cheveux sont dotés de récepteurs insensibles aux hormones mâles, garantissant leur pérennité et leur croissance régulière tout au long de la vie de l’individu. Le coût de cette intervention varie selon les cas et l’étendue de la greffe.

Causes possibles d’une chute brutale de cheveux

Certains hommes peuvent également faire face à une chute brutale de cheveux qui n’est pas liée à l’alopécie androgénétique. Ce phénomène, appelé « effluvium télogène », peut survenir après un stress important, une carence alimentaire (en particulier en fer et en vitamine D), ou en cas de maladies ou de troubles tels que la Covid, la grippe ou des problèmes de thyroïde. Avant de poser un diagnostic, le dermatologue demande systématiquement une analyse de sang pour exclure ces causes possibles.

Lisez aussi  Qu'est-ce qu'une radiographie dentaire et son utilité ?

Contrairement à l’alopécie androgénétique, cette perte de cheveux brutale et parfois importante touche l’ensemble du cuir chevelu. Heureusement, elle est temporaire et les cheveux repoussent normalement dans les mois qui suivent.

ARTICLE SUIVANT
Sérum physiologique : allié contre le cérumen lors du lavage de l’oreille

SUR LE MÊME SUJET