• 439
  • 82
  • 24
  • 388

Quel test pr dépister le diabète ?

Jessica
Par Jessica
06 juin 2024 18

Il existe plusieurs moyens de savoir si l’on est diabétique, en plus de la prise de sang qui est indispensable pour poser un diagnostic précis. En effet, il existe d’autres méthodes, parfois plus accessibles, pour dépister la maladie. Par exemple, il est possible de se procurer des tests en pharmacie ou de réaliser un autotest chez soi. Ces nouvelles possibilités de dépistage du diabète sont maintenant disponibles.

Le diabète de type 1 et de type 2 : symptômes et signes

Le diabète se caractérise par un excès permanent de sucre dans le sang, ce qui nécessite la mesure de la glycémie pour confirmer le diagnostic. Il existe principalement deux types de diabète : le diabète de type 1, qui touche environ 6 % des diabétiques, et le diabète de type 2, qui en touche 92 %.

Selon la Fédération française des diabétiques, les premiers symptômes du diabète de type 1 sont une soif intense, des urines abondantes et un amaigrissement rapide. Cette forme de diabète est considérée comme une maladie auto-immune, où les cellules bêta du pancréas sont détruites, entraînant une carence totale en insuline. Cela empêche le glucose d’entrer dans les cellules, ce qui provoque son accumulation dans le sang.

Dans le cas du diabète de type 2, les premiers signes de l’excès de glucose dans le sang peuvent être ressentis de la même manière. Cependant, le processus est différent. Deux anomalies sont responsables de l’hyperglycémie : soit le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline par rapport à la glycémie (insulinopénie), soit l’insuline ne fonctionne pas correctement (insulinorésistance). Cette forme de diabète peut passer inaperçue pendant plusieurs années.

Comment savoir si l’on est diabétique : la prise de sang pour mesurer la glycémie

La prise de sang pour mesurer la glycémie doit être effectuée le matin à jeun, après au moins 8 heures sans avoir mangé ou bu autre chose que de l’eau.

Cette prise de sang peut être réalisée à partir de 45 ans, si l’on présente un ou plusieurs facteurs de risque de diabète de type 2 et/ou cardiovasculaires, tels que l’hypertension, un taux de HDL-cholestérol inférieur à 0,35 g/l, ou un taux de triglycérides supérieur à 2 g/l. Indépendamment de l’âge, il est recommandé de faire une prise de sang pour dépister le diabète si l’on présente des symptômes évocateurs, si plusieurs membres de la famille sont diabétiques, ou si l’on a eu un diabète gestationnel pendant une grossesse. Si un diabète de type 1 est soupçonné, une recherche d’anticorps sera réalisée.

Selon les résultats de la glycémie, différents scénarios sont possibles : si la glycémie à jeun est inférieure à 1,10 g/l, on est considéré comme dans les normes et la prise de sang doit être refaite dans 3 ou 4 ans, sauf en cas de soupçon de risque. Si la glycémie est supérieure à 1,10 g/l et inférieure à 1,25 g/l, on est en situation de prédiabète et il est important de reprendre une activité physique et, si nécessaire, de perdre du poids. La prochaine prise de sang doit avoir lieu dans un an. Si elle est supérieure ou égale à 1,26 g/l et inférieure à 2 g/l, un second dosage sera prescrit, à réaliser une semaine environ après le premier. Si cette seconde glycémie est à nouveau supérieure ou égale à 1,26 g/l, le diabète est confirmé. Si elle est dès le départ supérieure ou égale à 2 g/l, le diagnostic de diabète est posé.

Dépistage et diagnostic du diabète gestationnel pendant la grossesse

Le diabète gestationnel est une intolérance au glucose qui se manifeste par une augmentation de la glycémie chez une femme enceinte. Un dosage de la glycémie à jeun est recommandé pour les femmes ayant déjà eu un diabète gestationnel lors d’une grossesse précédente, ainsi que pour celles présentant des facteurs de risque tels qu’un âge supérieur ou égal à 35 ans, un surpoids (IMC ≥ 25 kg/m2), ou des antécédents familiaux de diabète. Ce dosage est prescrit dès la première consultation prénatale et permet de détecter précocement un diabète gestationnel ou même un diabète de type 2 jusque-là passé inaperçu. Le dépistage est important pour éviter des complications pour la mère et l’enfant.

Dépistage du diabète : les tests rapides et l’autotest à domicile

Il est possible de réaliser des tests rapides de dépistage du diabète en pharmacie. Ces tests, souvent gratuits ou peu coûteux, permettent de détecter rapidement des indicateurs typiques du diabète. Ils peuvent être réalisés à partir de 45/50 ans ou à tout âge si l’on présente des facteurs de risque ou des symptômes inquiétants. Si le résultat est bon, il est recommandé de refaire le test un an plus tard.

Il est également possible d’acheter un appareil mesurant le glucose dans le sang (glucomètre) en pharmacie, sans ordonnance. Cependant, il n’est remboursé que pour les diabétiques de type 1 ou 2 qui prennent un traitement entraînant un risque d’hypoglycémie. Ces appareils peuvent également être achetés sur internet sous des marques reconnues, mais il est nécessaire de vérifier la date limite d’utilisation des bandelettes. Il est important de noter que la mesure du glucose par cet appareil ne remplace pas une prise de sang, qui donne des indications de glycémie plus précises.

Un autre test, appelé Ezscan, permet de mesurer l’activité des glandes produisant la sueur en posant les mains et les pieds nus sur des plaques reliées à une machine. Ce test, indolore et fiable, permet d’obtenir en 2 minutes un score de risque de diabète. Actuellement, plus de 450 pharmacies sont équipées de cette machine.

En cas d’anomalie lors d’un test rapide ou de l’autotest à domicile, il est recommandé de consulter un médecin et de réaliser une prise de sang pour confirmer le diagnostic.

ARTICLE SUIVANT
Médicament OTC efficace contre cystite ?

SUR LE MÊME SUJET