• 672
  • 54
  • 12
  • 13

Quels symptômes présente le lupus ?

Jessica
Par Jessica
16 mars 2024 27

Le lupus systémique se manifeste par des poussées de symptômes. Les premiers signes de cette maladie auto-immune surviennent généralement entre 20 et 30 ans. Plusieurs organes peuvent être affectés, tels que la peau, les articulations et les reins. Quels sont les symptômes spécifiques du lupus systémique et comment peut-on poser un diagnostic ? Un expert fait le point.

Le lupus systémique : une maladie inflammatoire du tissu conjonctif


Le lupus systémique, également connu sous le nom de lupus érythémateux disséminé, est une maladie inflammatoire chronique du tissu conjonctif. Il peut affecter différentes parties du corps, telles que les articulations, les reins, la peau, les muqueuses et les vaisseaux sanguins. Environ 25 000 à 30 000 cas de lupus sont estimés en France, ce qui en fait la maladie rare la plus fréquente. Le Pr Laurent Arnaud, rhumatologue au Centre national de référence des maladies auto-immunes systémiques rares, souligne l’importance de cette maladie.

Le dysfonctionnement du système immunitaire dans le lupus


Dans le lupus, le système immunitaire présente un dysfonctionnement, attaquant l’organisme au lieu de le défendre. La maladie se manifeste par des périodes de poussée et de rémission.

Les différents types de lupus


Le lupus peut se présenter sous deux formes distinctes. Le lupus cutané est limité à la peau, alors que le lupus systémique affecte plusieurs parties du corps, avec différents degrés d’atteinte, telles que les articulations, les reins, le cœur et la peau. Les femmes sont neuf fois plus susceptibles que les hommes d’être atteintes de lupus, en raison de facteurs hormonaux. La grossesse peut également favoriser les poussées de lupus chez les femmes atteintes de la maladie.

Lisez aussi  Lithothérapie : des pierres pour un sommeil réparateur ?

Les symptômes et les organes touchés par le lupus


Les premiers symptômes du lupus apparaissent généralement entre 20 et 30 ans et peuvent affecter divers organes. Au niveau de la peau, des éruptions rouges, non prurigineuses, peuvent se manifester, notamment après une exposition au soleil. Le lupus est également caractérisé par une sensibilité accrue au soleil, provoquant un masque en forme de « loup » sur les joues, le nez, le front et le cou. Les articulations sont souvent touchées, provoquant des douleurs inflammatoires, notamment au réveil. Les reins sont également fréquemment affectés, avec la présence anormale de protéines dans les urines en tant que premier signe précoce d’atteinte rénale. Le cœur peut également être touché, provoquant des symptômes tels que des douleurs thoraciques et un essoufflement. La fatigue est un symptôme courant chez les patients atteints de lupus.

Le diagnostic et les examens pour le lupus


Actuellement, il n’existe pas de marqueurs biologiques spécifiques permettant de diagnostiquer le lupus de manière certaine. Les examens peuvent révéler certains signes, tels que la présence de protéines dans les urines ou des taux anormalement bas de globules blancs et rouges dans le sang. La présence d’anticorps antinucléaires est également un marqueur important pour diagnostiquer le lupus. Il est essentiel de consulter un rhumatologue pour confirmer ou exclure le diagnostic de lupus, et idéalement, les patients devraient être suivis dans un centre spécialisé. Le Pr Arnaud développe actuellement un parcours de soins spécifique pour les patients atteints de lupus dans sa région, l’Alsace.

ARTICLE SUIVANT
Stase stercorale : aliments et liquides à consommer

SUR LE MÊME SUJET