• 239
  • 48
  • 44
  • 111

Qu’est-ce qu’une sinusite sphénoïdale ?

Jessica
Par Jessica
13 novembre 2023 37

La sinusite sphénoïdale est une maladie qui affecte les sinus sphénoïdaux, situés à l’arrière du nez, entre les yeux, dans l’os sphénoïde du crâne. Moins fréquente que la sinusite maxillaire ou frontale, elle présente des défis importants en termes de diagnostic et de traitement. Le Professeur Justin Michel, chef du service d’ORL et chirurgie cervico-faciale du CHU de La Conception à Marseille, nous donne des éclaircissements sur le sujet.

Définition : qu’est-ce qu’une sinusite sphénoïdale ?

La sinusite sphénoïdale est une inflammation des sinus sphénoïdaux, situés à l’arrière du nez. Elle peut causer des symptômes similaires à d’autres types de sinusite et peut être grave en raison de sa proximité avec des structures sensibles.

À quoi servent les sinus sphénoïdaux ?

Les sinus sphénoïdaux ont un rôle encore inconnu, mais deux théories principales suggèrent qu’ils auraient pu contribuer à l’évolution de l’espèce humaine et agir comme des tampons thermiques pour protéger les yeux et le cerveau.

Douleur en haut du crâne, nez bouché, fièvre, fatigue… Quels symptômes doivent alerter ?

Les symptômes de la sinusite sphénoïdale peuvent varier et inclure une congestion nasale, des maux de tête persistants, des douleurs oculaires, une sensation de pression au niveau du nez, des troubles visuels et éventuellement de la fièvre. Une douleur persistante au sommet du crâne ou derrière les yeux doit être prise au sérieux.

La sinusite sphénoïdale est-elle contagieuse ?

La sinusite sphénoïdale elle-même n’est pas contagieuse, mais les infections qui peuvent la causer, comme le rhume ou la grippe, peuvent être transmises de personne à personne. Il est important de prendre des mesures pour prévenir la propagation des infections respiratoires.

Quelles sont les causes de la sinusite sphénoïdale ?

La sinusite sphénoïdale peut être causée par des infections virales, bactériennes ou fongiques, des allergies récurrentes, des polypes nasaux ou des anomalies anatomiques. Le tabagisme, certaines maladies et la plongée peuvent également augmenter les risques.

Sphénoïdite : quelles sont les complications possibles ?

La sinusite sphénoïdale peut entraîner des complications telles que des troubles visuels, des complications neurologiques graves, des infections osseuses, voire une septicémie. Heureusement, ces complications sont rares et la plupart des cas de sinusite sphénoïdale sont traités avec succès.

Peut-on prévenir ce type de sinusite ?

La prévention de la sinusite sphénoïdale implique une gestion appropriée des affections sous-jacentes, une bonne hygiène nasale et la prise de mesures pour prévenir la propagation des infections respiratoires.

Diagnostic : comment savoir si on a bien une sinusite sphénoïdale ?

Le diagnostic de la sinusite sphénoïdale se fait par un interrogatoire, un examen physique et une endoscopie nasale. Des examens d’imagerie médicale peuvent également être prescrits.

Traitement : comment soigner cette affection des sinus sphénoïdaux ?

Le traitement de la sinusite sphénoïdale dépend de la gravité des symptômes et de la cause sous-jacente. Il peut inclure des antibiotiques, des corticostéroïdes et éventuellement une intervention chirurgicale pour drainer les sinus.

Quel antibiotique pour une sinusite sphénoïdale ? Pendant combien de temps ?

Les antibiotiques généralement prescrits pour traiter une sinusite sphénoïdale sont l’amoxicilline/acide clavulanique ou les fluoroquinolones. La durée du traitement varie, mais s’il n’y a pas d’amélioration après 48 heures, une chirurgie peut être nécessaire.

Comment se passe la chirurgie pour vider les sinus ?

La chirurgie des sinus sphénoïdaux peut être recommandée si les traitements médicaux ne sont pas efficaces ou en cas de problèmes anatomiques. Elle consiste à aspirer le contenu purulent des sinus et à éliminer les tissus enflammés. Des contrôles post-opératoires seront nécessaires.

Source : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/sinusite-sphenoidale-comment-la-reconnaitre-la-traiter

ARTICLE SUIVANT
Fatigue pendant la grossesse : causes et solutions

SUR LE MÊME SUJET