• 670
  • 114
  • 40
  • 25

Reconnaître et soigner la phobie scolaire efficacement

Jessica
Par Jessica
03 janvier 2024 30

De plus en plus d’enfants expriment une peur intense envers la mauvaise note, les autres élèves ou même le simple fait de s’éloigner de leur domicile, ce qui les conduit à ne plus vouloir aller à l’école. Les causes de cette phobie scolaire sont multiples. Comment pouvons-nous faire face à cette situation et trouver des solutions ? Trois pédopsychiatres nous donnent leurs conseils.

De plus en plus d’enfants refusent d’aller à l’école. Ce phénomène, connu sous le nom de phobie scolaire, affecterait entre 2 et 8 % des enfants en âge d’être scolarisés. Les psychiatres constatent une augmentation de ce problème. La France est considérée comme l’un des pays les plus touchés par ce phénomène.

La phobie scolaire, également appelée refus scolaire anxieux, n’est pas une maladie en soi. Il s’agit plutôt d’un ensemble de symptômes qui empêchent l’enfant ou l’adolescent d’aller à l’école. Ce trouble est généralement causé par une anxiété intense.

Les symptômes de la phobie scolaire incluent des maux de tête, des maux de ventre, des troubles du sommeil, de l’angoisse, de l’inhibition, des attaques de panique et même des épisodes d’école buissonnière. Ces symptômes apparaissent généralement de manière progressive.

Plusieurs causes peuvent mener à la phobie scolaire. Parmi elles, on retrouve le harcèlement à l’école, la pression académique, les rapports conflictuels avec les enseignants et le refus de quitter le foyer familial. La situation liée à la pandémie de Covid-19 a également contribué à aggraver ce problème.

En cas de phobie scolaire, il est important de parler des difficultés avec l’enfant et de comprendre l’origine de son angoisse. Il est parfois nécessaire d’aménager temporairement la scolarité de l’enfant et de mettre en place un projet d’accueil individualisé. Il est également recommandé de favoriser les activités extrascolaires afin que l’enfant puisse continuer à socialiser avec ses pairs.

Face à des refus répétés et des manifestations d’angoisse, il est conseillé de consulter un professionnel de santé, tel qu’un médecin ou un pédopsychiatre. Une prise en charge psychopédagogique peut être mise en place, avec éventuellement le soutien d’un psychologue. L’objectif est de faciliter un retour à une vie normale à l’école.

Il est important de traiter la phobie scolaire, car les enfants qui en souffrent risquent de décrocher des apprentissages et de développer une phobie sociale à l’âge adulte.

ARTICLE SUIVANT
Comment savoir si on est allergique aux piqûres de moustique?

SUR LE MÊME SUJET