• 453
  • 37
  • 17
  • 215

Retrouver le sommeil par l’hypnose : mode d’emploi

Jessica
Par Jessica
16 janvier 2024 25

La pratique de l’hypnothérapie permet de calmer nos inquiétudes et de surmonter les troubles du sommeil pour retrouver un sommeil réparateur. En général, quelques séances suffisent pour observer une amélioration. Comment se passe une séance d’hypnose et est-ce que les résultats sont rapides ? Comment peut-on trouver un hypnothérapeute ? Voici les réponses.

L’Hypnose pour mieux dormir

L’hypnose est une pratique ancienne, utilisée depuis 200 ans dans les sociétés occidentales pour le soin. Aujourd’hui, elle est reconnue comme un outil thérapeutique et certains hôpitaux l’utilisent pour soulager la douleur, préparer à l’accouchement ou remplacer des anesthésies. Elle peut également être utilisée pour lutter contre les troubles du sommeil et améliorer la qualité du sommeil (source 1).

Selon une expertise de l’Inserm en 2015, l’hypnose a montré des avantages dans le traitement de l’insomnie, une fois les causes physiques éliminées. L’imagerie cérébrale a révélé que l’état de conscience sous hypnose est différent de l’éveil et du sommeil, plus proche d’un état de rêverie. Cette pratique permet de réduire l’anxiété et le stress, facilitant ainsi l’endormissement et augmentant la durée du sommeil réparateur.

Cependant, il est important de croire aux bénéfices de l’hypnose pour qu’elle soit efficace. Il n’y a pas de profil psychologique particulier pour en bénéficier, il s’agit plutôt d’une adhésion à la pratique (source 1).

Comment se faire hypnotiser pour mieux dormir ?

La première consultation avec un thérapeute commence par un entretien pour comprendre les causes des troubles du sommeil. En identifiant la cause, le thérapeute adapte sa technique et ses suggestions au patient et au type d’insomnie.

Pendant la séance d’hypnose, le thérapeute aide la personne à se relaxer et se concentrer sur un objet ou des suggestions répétitives pour favoriser la détente des muscles et l’entrée dans un univers de tranquillité. Il est important de créer un sentiment de familiarité avec l’environnement pour faciliter l’endormissement.

Une fois que l’environnement est connu, le cerveau se libère et entre dans une phase d’hyperdisponibilité à tout ce qui est perceptif. Le thérapeute propose alors des pensées positives, des sensations de bien-être ou des métaphores pour suggérer l’entrée dans le sommeil.

À la fin de la séance, le patient confirme par un signe qu’il a vécu une expérience sensorielle. Le thérapeute le ramène à son état de vigilance et lui demande de s’exprimer sur son ressenti. Pour renforcer le traitement, le thérapeute enseigne ensuite des techniques d’autohypnose.

L’hypnose pour lutter contre les réveils nocturnes

Pour les personnes souffrant de réveils nocturnes, l’approche est légèrement différente. Le thérapeute suggère à la personne qu’une part de sa conscience reste toujours éveillée, à l’image d’une mère qui entend son enfant pleurer pendant son sommeil. Il lui demande ensuite de visualiser ce gardien du sommeil qui la rassure et l’aidera à se réveiller si nécessaire.

Quand fait effet une séance d’hypnose ? Les résultats sont-ils rapides ?

Les bienfaits de l’hypnose peuvent être ressentis dès la première séance. Selon les études, entre 50% et 85% des personnes voient une amélioration de leur sommeil après deux séances. En général, il faut compter entre deux et cinq séances, espacées d’une à deux semaines. Pour des troubles complexes ou installés depuis longtemps, cela peut aller jusqu’à une dizaine de séances.

Il est important de noter qu’après deux à trois séances, le traitement peut être poursuivi par l’apprentissage de l’autohypnose. Des cassettes audio individualisées peuvent être utilisées pour permettre au patient de pratiquer l’autohypnose de manière autonome (source 2).

Pour trouver un hypnothérapeute, il est recommandé de choisir un professionnel de la santé ayant suivi une formation en hypnose médicale d’au moins un an. Il est également possible de demander des références à un médecin spécialisé dans les troubles du sommeil ou à des organismes de formation en hypnose médicale (source 2).

Il convient de noter que le prix d’une séance d’hypnose peut varier selon le praticien, mais se situe généralement entre 45 et 85 euros. Les séances d’hypnose ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale, sauf si elles sont pratiquées par un médecin psychiatre ou généraliste dans le cadre d’une consultation (source 2).

Pour pratiquer l’autohypnose chez soi pour favoriser l’endormissement, on peut réaliser des exercices tels que s’imaginer dans un endroit apaisant, visualiser une bougie ou écouter des enregistrements le soir avant de se coucher. D’autres techniques comme le brain tapping ou la méthode 4-7-8 peuvent également être utilisées.

ARTICLE SUIVANT
Araignées chez moi : causes et solutions pour m’en défaire

SUR LE MÊME SUJET