• 792
  • 164
  • 15
  • 146

Risques liés à la sodomie : décryptage des impacts sur la santé

Jessica
Par Jessica
11 novembre 2023 22

La sodomie est souvent liée à la douleur et à d’autres risques pour la santé, mais elle n’est pas plus dangereuse que d’autres pratiques sexuelles. Quelles sont les infections sexuellement transmissibles lors d’une relation anale ? Quelles sont les contre-indications à la pénétration anale ? Nous aborderons ces questions avec le Dr Axel Egal, médecin spécialisé en hépato-gastroentérologie et en proctologie chirurgicale.

La sodomie en France selon un sondage de l’Ifop

Selon un sondage de l’Ifop intitulé « Les Français, le sexe et la politique », près de 50% des sondés en France ont déjà pratiqué la sodomie. Ces chiffres démontrent que la sodomie gagne en popularité au sein de la population française chaque année.

La préparation et les risques de la pénétration anale

Une sodomie bien préparée ne fait pas mal, tout comme tout autre rapport sexuel. Les pratiques sexuelles anales ne présentent pas plus de risques que d’autres pratiques sexuelles, y compris la pénétration anale. Selon le Dr. Axel Egal, il n’existe pas de complications aiguës lors de rapports anaux consentis, comme les hémorroïdes ou les fistules. De plus, des rapports anaux réguliers ne semblent pas augmenter les risques d’incontinence anale ou d’infections urinaires.

Complications, effets secondaires et risques d’IST

Cependant, des complications et des effets secondaires peuvent survenir dans le cadre de pratiques anales non consenties ou de pratiques dites « hard », telles que le fist-fucking, la double pénétration ou l’utilisation d’instruments. Le risque de contracter une maladie sexuellement transmissible est également plus élevé lors de rapports anaux non protégés. Il est important de noter que la sodomie ne présente pas de risque de complications graves si elle est pratiquée dans le cadre de relations consenties et protégées.

Conseils pour pratiquer la sodomie en toute sécurité

Il est essentiel de suivre certains conseils pour pratiquer la sodomie en toute sécurité. Il est recommandé de ne pas manger juste avant un rapport anal, d’avoir une bonne hygiène des mains et des zones génitales, d’utiliser un lubrifiant adéquat, de procéder progressivement à la pénétration anale et d’éviter de passer d’une pénétration anale à une pénétration vaginale ou buccale sans se laver ou changer de préservatif. Il est également important d’avoir un environnement pratique et psychologique confortable, d’obtenir le consentement mutuel de son partenaire et de consulter un professionnel de la santé en cas de fissure anale ou de symptômes anormaux.

Ne pas confondre la sodomie dans les films pornographiques avec la réalité est également crucial. Les films pornographiques ne montrent pas toute la préparation et la protection nécessaires, il est donc essentiel de suivre des pratiques sûres et protégées dans la vie réelle pour éviter les blessures et les infections.

ARTICLE SUIVANT
Fatigue pendant la grossesse : causes et solutions

SUR LE MÊME SUJET