• 299
  • 55
  • 6
  • 165

Risques santé liés à la vague de froid

Jessica
Par Jessica
08 janvier 2024 29

L’adaptation à la baisse des températures est nécessaire pour notre organisme. Le cœur, en particulier, doit faire davantage d’efforts. Ces modifications peuvent être dangereuses pour les personnes les plus vulnérables. Voici quelques conseils pour se protéger du froid.

Un coup de froid s’abat sur la France métropolitaine cette semaine


Cette semaine, la France métropolitaine connaît une baisse de température importante avec des températures négatives prévues pour la matinée du mardi 9 janvier. Plusieurs préfectures ont activé leur plan « grand froid » pour faire face à cette situation, notamment Cantal, Côtes-d’Armor, Haut-Rhin, Ile-de-France, Maine-et-Loire, Meurthe-et-Moselle et Paris. Le Nord et l’Est du pays sont particulièrement touchés.

Qu’est-ce que le plan grand froid ?


Le plan « grand froid » est mis en place chaque année entre le 1er novembre et le 31 mars par les services de l’État et MétéoFrance. Il vise à surveiller les vagues de froid et en particulier la baisse de la « température ressentie » qui est accentuée par les effets du vent. Lorsque la température ressentie atteint un certain seuil, une attention particulière doit être accordée aux personnes sans-abri car le froid peut mettre leur vie en danger. Le plan « grand froid » prévoit quatre niveaux de vigilance : vert, jaune, orange et rouge, en fonction de la température ressentie et de la saturation des centres d’hébergement d’urgence.

Comment l’organisme se défend face au froid


Lorsqu’il fait froid, l’organisme réagit en produisant de la chaleur et en essayant de limiter les pertes de chaleur. Différents mécanismes sont mis en jeu. Les muscles se mettent en mouvement, générant de la chaleur. Les tremblements et les frissons aident également à résister au froid. La « chair de poule » est un réflexe de défense de la peau. En réaction au froid, le cerveau sécrète des neurotransmetteurs qui envoient un signal aux vaisseaux sanguins pour qu’ils se contractent et limitent la perte de chaleur. Les extrémités du corps sont particulièrement sensibles à ce phénomène. Le cœur doit fournir un effort supplémentaire pour assurer la circulation sanguine. Cela peut entraîner une augmentation de la fréquence cardiaque, de la pression artérielle et de la consommation d’oxygène.

Lisez aussi  Comprendre la douleur de l'épaule dans le conflit sous-acromial

Une mortalité plus élevée qu’en cas de canicule


Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les vagues de froid entraînent un nombre de décès plus élevé (toutes causes confondues) que les épisodes de canicule, selon plusieurs études. Par exemple, une étude de Santé publique France montre que 3,9 % de la mortalité est due au froid et 1,2 % à la chaleur. Les effets du froid se mesurent dans la durée et touchent une plus grande population, tandis que la canicule frappe rapidement mais sur un nombre moins élevé de personnes.

Quels risques pour le cœur pendant une vague de froid ?


Le froid a un impact important sur le cœur. En raison de la vasoconstriction, le cœur se fatigue plus rapidement et il y a un risque accru de déchirure de la paroi artérielle. De plus, le froid peut provoquer une poussée d’hypertension artérielle, qui peut entraîner des accidents vasculaires cérébraux ou des ruptures d’anévrismes cérébraux. Les personnes ayant des antécédents cardiovasculaires, tels que les infarctus ou l’insuffisance cardiaque, sont particulièrement vulnérables pendant les vagues de froid.

Les effets du froid sur la santé


Le froid a également un impact sur la santé en général. Il facilite la circulation des virus respiratoires, ce qui peut entraîner des épidémies de grippe, de rhume, de gastro-entérite et d’autres infections respiratoires. De plus, les conditions froides et le fait de rester confiné à l’intérieur favorisent la transmission des virus. Il est donc essentiel de respecter les gestes barrières pour se protéger et protéger les autres. De plus, le froid peut augmenter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone en raison de l’utilisation intensive des appareils de chauffage. Il est donc important de vérifier leur bon fonctionnement et de s’assurer que les pièces sont correctement ventilées.

Lisez aussi  Découvrez le "brain tapping" : dormez mieux et plus vite

Précautions à prendre en cas de froid intense


En période de grand froid, certaines précautions doivent être prises. Il est conseillé de s’habiller chaudement en superposant plusieurs couches de vêtements. Les extrémités du corps, comme les mains et les pieds, doivent être particulièrement protégées. Il est également important de veiller à une bonne hydratation et à une alimentation équilibrée pour maintenir la chaleur corporelle. Enfin, il est recommandé de limiter les efforts physiques intenses en extérieur lorsque la température descend en dessous de -5°C.

ARTICLE SUIVANT
Tisanes pour un sommeil réparateur : quelles choisir ?

SUR LE MÊME SUJET