• 407
  • 175
  • 39
  • 141

Saigner du nez : gravité et quand consulter ?

Jessica
Par Jessica
14 mars 2024 30

Les saignements de nez, appelés épistaxis, peuvent être spectaculaires, mais ils sont généralement sans gravité ! Il existe de nombreuses causes possibles, allant des traumatismes aux problèmes de coagulation, en passant par les changements hormonaux et la consommation de drogues, comme l’explique le Dr Jean du Breuillac, un médecin généraliste.

Les différentes causes des saignements de nez

Il est fréquent de saigner du nez sans raison apparente. Les saignements de nez, appelés épistaxis, peuvent survenir chez les personnes de tous âges et ont de nombreuses causes possibles. Les causes peuvent inclure des traumatismes, des infections virales, des troubles de la coagulation, la sécheresse de l’air ambiant, des bouleversements hormonaux et la prise de certains médicaments. Selon le Dr Jean du Breuillac, médecin généraliste et secrétaire général adjoint du Collège de médecine générale (CMG), il peut y avoir de nombreuses raisons derrière les saignements de nez.

Le lien entre le stress et les saignements de nez

Le stress peut parfois contribuer aux saignements de nez en augmentant la pression sanguine. Cela peut affecter les vaisseaux sanguins dans le nez et éventuellement causer des saignements. Cependant, il est important de noter que le stress seul n’est généralement pas la cause principale des saignements de nez.

Les maladies pouvant provoquer des saignements de nez

Plusieurs conditions médicales peuvent être responsables des saignements de nez. Les allergies saisonnières, les infections virales telles que le rhume ou la grippe, l’hypertension artérielle, certains troubles de la coagulation sanguine et les tumeurs bénignes ou malignes dans le nez ou les sinus peuvent tous provoquer des saignements de nez. De plus, certaines maladies systémiques telles que la maladie de Wegener, la maladie de Rendu-Osler-Weber et la leucémie peuvent également causer des saignements de nez, bien que cela soit plus rare.

Lisez aussi  Les bienfaits du sommeil incliné : quelles alternatives ?

Les autres causes des saignements de nez

En dehors des maladies, il existe d’autres facteurs qui peuvent entraîner des saignements de nez. Les traumatismes du nez, tels qu’un choc ou l’introduction d’un petit objet dans une narine, peuvent fragiliser les vaisseaux sanguins et provoquer des saignements. Des gestes anodins tels que se mettre les doigts dans le nez, se moucher trop fort ou éternuer violemment peuvent également agresser les muqueuses nasales et entraîner des saignements. Une anomalie structurelle comme une déviation de la cloison nasale peut également causer des saignements de nez. L’exposition à un air sec, une irritation environnementale, des changements hormonaux, la prise de certains médicaments et la consommation de drogues ou d’alcool peuvent également augmenter le risque de saignements de nez.

Quand s’inquiéter des saignements de nez

Dans la plupart des cas, les saignements de nez ne sont pas dangereux et peuvent être traités à domicile. Cependant, il est important de consulter un médecin si les saignements ne s’arrêtent pas après 20 minutes de compression, s’ils sont abondants et causent des difficultés respiratoires, s’ils sont accompagnés de symptômes tels que pâleur, faiblesse générale, confusion, transpiration excessive ou perte de conscience, s’ils sont récurrents ou fréquents ou s’ils surviennent chez les jeunes enfants ou les personnes âgées.

ARTICLE SUIVANT
Utilité de l’échographie de la thyroïde

SUR LE MÊME SUJET