• 627
  • 142
  • 40
  • 301

Se débarrasser d’un rhume : astuces efficaces

Jessica
Par Jessica
27 février 2024 28

Les symptômes du rhume, tels que le nez bouché et les éternuements, sont généralement bénins mais peuvent être dérangeants. Outre les médicaments disponibles, il existe également des méthodes naturelles pour soulager le rhume. Quels sont les traitements efficaces et quels sont leurs éventuels effets secondaires ? Trouvez les réponses ici.

Analyse et réécriture de l’article sur le rhume

Le rhume, également connu sous le nom de rhinopharyngite, est causé par des virus tels que les rhinovirus et les coronavirus. Il ne peut pas être traité avec des antibiotiques, sauf s’il complique et entraîne une sinusite ou une otite.

Cependant, tout le monde est susceptible d’être confronté au rhume, surtout pendant l’hiver. Les symptômes les plus courants comprennent une sensation de nez bouché, avec ou sans écoulement nasal, un mal de gorge, des maux de tête modérés et une légère fatigue.

Les médicaments efficaces pour le rhume

Le traitement du rhume est dit symptomatique, ce qui signifie qu’il se concentre principalement sur la réduction de la fièvre et des douleurs.

En cas de fièvre et/ou de maux de tête, il est recommandé de prendre du paracétamol en premier. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que l’ibuprofène et l’aspirine, ne doivent pas être utilisés sans avis médical. Ils sont déconseillés aux femmes enceintes et contre-indiqués à partir du sixième mois de grossesse. L’aspirine ne doit pas être administrée aux moins de quinze ans en cas d’infection virale aiguë, en raison du risque du syndrome de Reye.

Il est préférable de privilégier les lavages de nez avec des solutés hypertoniques ou soufrés pour faciliter la respiration et éliminer plus rapidement les virus. Le reniflement suivi d’un crachat est recommandé plutôt que le mouchage.

Lisez aussi  Chiffres épidémie bronchiolite 2023-2024 : prévention bébé ?

Les dangers des vasoconstricteurs

Les décongestionnants vasoconstricteurs, qu’ils soient nasal (sur prescription médicale) ou oral (sans ordonnance), doivent être utilisés avec précaution. Ils ne doivent pas être pris pendant plus de cinq jours consécutifs. Ils sont fortement déconseillés aux femmes enceintes, aux enfants de moins de quinze ans et aux personnes ayant des antécédents cardiovasculaires ou de glaucome.

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) déconseille fortement l’utilisation de ces médicaments en raison des risques d’effets indésirables graves.

Remèdes naturels contre le rhume

Des solutions plus naturelles peuvent aider à soulager le rhume. Les inhalations d’huiles essentielles, telles que l’eucalyptus radié et le pin, sont efficaces. Cependant, elles doivent être évitées chez les femmes enceintes, les enfants de moins de six ans et les personnes asthmatiques.

La propolis, un produit de la ruche, peut être utilisée en spray nasal pour soulager la congestion du nez. Certaines plantes, comme la menthe poivrée, le thym, le romarin, la sauge, les fleurs de sureau, la lavande et la mauve, peuvent également être utilisées sous forme d’infusions ou d’extraits secs. Il est important de demander l’avis d’un professionnel de santé avant de les utiliser.

Durée du rhume et quand consulter un médecin

Les symptômes du rhume disparaissent généralement en quelques jours à une semaine. Les principales complications du rhume sont la sinusite chez les adultes, notamment les fumeurs, et l’otite chez les enfants. Les personnes fragiles, atteintes de maladies chroniques, d’insuffisance respiratoire ou cardiaque, ou d’immunodépression, doivent être particulièrement vigilantes.

Si les symptômes persistent au-delà de sept jours ou s’aggravent malgré l’automédication, il est conseillé de consulter un médecin, en particulier pour les jeunes enfants, car le rhume peut entraîner des infections respiratoires.

Lisez aussi  Grippe femme enceinte : que faire, quels risques ?
ARTICLE SUIVANT
Stase stercorale : aliments et liquides à consommer

SUR LE MÊME SUJET