• 256
  • 18
  • 9
  • 151

Sexualité et cancer du sein : l’amour post-traitement

Jessica
Par Jessica
12 février 2024 40

Vous souhaitez savoir comment retrouver une vie sexuelle épanouissante après avoir été atteint(e) d’un cancer du sein ? Les traitements tels que la chimiothérapie ou la mastectomie peuvent avoir des effets néfastes sur la libido, l’estime de soi et l’apparence physique. Cependant, ne vous inquiétez pas, les médecins peuvent vous donner des conseils et des solutions pour surmonter ces difficultés.

Analyse puis réécris chaque phrase de l’article suivant. Il ne doit pas être considéré comme plagiat ou duplicate content. Conserve la longueur d’origine à 20% près.

Après l’épreuve, longue, douloureuse et difficile, d’avoir affronté le cancer du sein, la première bonne nouvelle est de s’en être sortie. La deuxième, c’est que l’amour et le plaisir peuvent de nouveau faire partie de la vie. Et même la rendre encore beaucoup plus agréable… Les conseils d’un psychiatre et d’un gynécologue.

Titre 1: Les effets des traitements anticancéreux sur la vie sexuelle.

Le sexe reste un sujet tabou chez les personnes malades du cancer, comme le révèle une enquête récente de la Fondation Arc pour la recherche sur le cancer. Selon cette enquête, 73% des personnes interrogées n’ont jamais abordé le sujet de leur sexualité avec leur équipe médicale. Pourtant, 40% des patients se sont posé des questions sur leur vie intime pendant leur maladie. Certains ont recherché des informations sur internet (59%), d’autres ont consulté d’autres malades du cancer (26%), leur entourage (23%) ou des associations (15%). Nos experts expliquent les effets secondaires des traitements anticancéreux sur la sexualité.

On pense souvent aux problèmes de sécheresse vaginale, de poids, de fatigue et à la mastectomie, mais les traitements peuvent aussi avoir un impact psychologique et relationnel sur la femme, selon la Dre Sylvie Dolbeault, psychiatre à l’institut Curie. Elle explique que cet impact dépend de différentes variables telles que la préparation de la patiente, les informations qu’elle a recherchées et le soutien de ses proches et de son équipe médicale.

Lisez aussi  La banane, alliée de poids pour bien dormir !

Le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et expert en médecine sexuelle, ajoute que la découverte du cancer peut entraîner une perte d’intérêt immédiate ou progressive pour la sexualité en raison de la sidération et de la peur. Les traitements peuvent également entraîner des symptômes tels que la sécheresse vaginale, ce qui diminue encore davantage le désir sexuel. Cependant, la mastectomie n’est pas nécessairement le traitement qui perturbe le plus la sexualité, bien que cela puisse être le plus visible.

Titre 2: Remédier à l’impact du cancer sur la sexualité.

La Dre Dolbeault souligne l’importance d’aider la patiente à comprendre que les traitements lourds sont nécessaires pour traiter le cancer et qu’il y aura des changements. Elle souligne le rôle du psycho-oncologue pour aider la patiente à découvrir ce qui lui fait du bien et à se concentrer sur son propre plaisir au lieu du regard des autres. Le Dr Sylvain Mimoun ajoute que le soignant doit également être présent émotionnellement pour soutenir et rassurer la patiente sur sa séduction, qu’elle ait ou non subi une mastectomie. Il peut également lui donner des conseils, comme utiliser un soutien-gorge adapté lors des rapports sexuels avec une prothèse mammaire externe. La masturbation peut également aider à renouer avec le plaisir à son propre rythme.

Il est fréquent de ressentir une baisse de libido lorsqu’on est atteint d’un cancer. La Dre Dolbeault explique que cela peut être dû au fait que la sexualité n’est pas une priorité en raison des nombreuses préoccupations liées à la maladie. De plus, le conjoint peut avoir peur de causer de la douleur à sa partenaire et peut hésiter à exprimer des gestes tendres. De son côté, la femme peut se sentir moins féminine ou craindre d’effrayer son partenaire avec sa cicatrice ou les changements de son corps. Cependant, l’impact sur la libido peut également dépendre de la sexualité avant la maladie, comme le souligne le Dr Mimoun.

Lisez aussi  Accès aux médicament innovants du cancer : quelle solution ?

Titre 3: Les solutions pour retrouver une vie sexuelle épanouissante malgré le cancer.

La Dre Dolbeault insiste sur l’importance de se concentrer sur son propre plaisir et de ne pas se soucier du regard des autres. Elle encourage également la communication entre les partenaires pour exprimer leurs besoins et leurs peurs. Le Dr Mimoun recommande d’explorer différentes possibilités, comme utiliser un joli soutien-gorge adapté ou se familiariser à nouveau avec la masturbation pour renouer avec le plaisir en douceur. Il souligne l’importance de prendre son temps et de respecter son propre rythme. Il faut également se rappeler que chaque personne est différente et que les solutions peuvent varier d’une personne à l’autre.

ARTICLE SUIVANT
Tisanes pour un sommeil réparateur : quelles choisir ?

SUR LE MÊME SUJET