• 482
  • 110
  • 21
  • 86

Signes de méningite chez bébé : comment les reconnaître ?

Jessica
Par Jessica
18 mars 2024 17

La méningite, une maladie grave d’origine bactérienne, suscite autant d’inquiétude chez les parents de jeunes enfants que chez les médecins. Comment peut-on identifier les symptômes chez un bébé ? Quelles sont les potentielles complications ? Le Dr Thomas Dailland, pédiatre au centre hospitalier de Saint-Malo, fait le point sur la question.

Introduction


Une méningite est une infection aiguë des méninges, c’est-à-dire des membranes enveloppant le cerveau. Différents types de méningites existent, notamment les méningites virales et les méningites bactériennes.

Les différents types de méningites


Les méningites virales sont généralement bénignes et guérissent sans séquelles. Les méningites bactériennes, quant à elles, sont causées par des agents infectieux bactériens tels que le pneumocoque, l’Hæmophilus influenzae ou le méningocoque. Les bébés et les jeunes enfants sont particulièrement exposés à la maladie.

Transmission de la méningite


La méningite se propage par les sécrétions rhino-pharyngées lors de contacts directs et répétés, ce qui favorise la contagion dans les familles ou les environnements collectifs. La période d’incubation varie de 2 à 10 jours.

Prévention de la contagion de la méningite à méningocoque


Pour éviter la contagion de la méningite à méningocoque, l’institut Pasteur recommande l’antibioprophylaxie pour l’entourage proche du malade. Cette mesure peut être complétée par la vaccination des personnes ayant eu des contacts rapprochés et répétés avec le malade.

Les symptômes de la méningite


La méningite se manifeste par un syndrome méningé, qui est un ensemble de symptômes indiquant une inflammation des méninges. Les symptômes de la méningite bactérienne sont généralement plus graves que ceux de la méningite virale, notamment des nausées, des maux de tête intenses, de la fièvre, de la raideur de la nuque, une gêne à la lumière, de la fatigue, de la confusion et de la somnolence anormale. Chez les jeunes enfants et les nourrissons, ces symptômes peuvent être inconstants.

Lisez aussi  Ananas au coucher : bon ou mauvais choix pour le sommeil ?

Urgence vitale – Purpura fulminans


Dans certains cas rares, une éruption de boutons peut apparaître chez le bébé. Si les boutons ne disparaissent pas lorsqu’on appuie dessus ou s’ils ressemblent à des hématomes, il peut s’agir d’un purpura fulminans, une urgence vitale nécessitant une intervention médicale immédiate.

Diagnostic et traitement de la méningite chez le bébé


En cas de suspicion de méningite, une hospitalisation est nécessaire pour réaliser un bilan et effectuer une ponction lombaire afin d’analyser le liquide céphalo-rachidien et confirmer le diagnostic. D’autres examens tels que des analyses sanguines, un antibiogramme, un scanner ou une IRM peuvent également être nécessaires.

Complications et séquelles de la méningite chez le bébé


La méningite bactérienne peut entraîner des complications telles que des crises d’épilepsie, le coma, une dissémination de l’infection dans tout l’organisme avec un purpura fulminans, ainsi que des séquelles au niveau de l’audition, de la vision, de l’élocution, des difficultés d’apprentissage et même des paralysies ou des nécroses des mains ou des pieds nécessitant parfois une amputation. Malgré un traitement antibiotique approprié, la méningite bactérienne est mortelle dans 10% des cas et laisse des séquelles chez près d’un tiers des patients.

Conclusion


Heureusement, une partie des méningites bactériennes, qui ont un pronostic moins favorable, peuvent être prévenues par la vaccination.

ARTICLE SUIVANT
Alzheimer : faut-il mentir ou confronter à la réalité ?

SUR LE MÊME SUJET