• 462
  • 176
  • 11
  • 114

Somnolence diurne: pourquoi avons-nous besoin de dormir en journée?

Jessica
Par Jessica
07 février 2024 28

Vous avez envie de dormir dans votre voiture, au cinéma ou sur votre lieu de travail ? Les somnolences et la fatigue diurne peuvent avoir de graves conséquences, telles que la perte d’emploi, des accidents de la route ou encore des échecs scolaires. Quelles sont les causes de cette situation ? Quand faut-il consulter un médecin et quelles solutions sont disponibles ? Un médecin spécialisé en somnologie vous donne les réponses.

Définition : la somnolence diurne en quelques mots

La somnolence diurne est un état où l’on se situe entre la veille et le sommeil, se manifestant par une baisse de vigilance et une envie de dormir. Si elle survient après une période de veille significative, en début d’après-midi ou de manière excessive, permanente et dans des situations stimulantes, elle peut être considérée comme pathologique. Les symptômes de la somnolence diurne comprennent des attaques de sommeil, des troubles de l’attention et des comportements automatiques.

Causes et conséquences de la somnolence diurne

Dans la plupart des cas, la somnolence diurne est causée par une dette chronique de sommeil. Elle touche environ la moitié des adultes et un adolescent sur trois. Les conséquences de cette somnolence peuvent être graves, allant des accidents de la route aux licenciements en passant par les échecs scolaires et les difficultés relationnelles.

Les symptômes de la somnolence diurne

La somnolence diurne se manifeste par des épisodes d’endormissement involontaires dans la journée. Les paupières s’alourdissent, les yeux picotent et le sujet a du mal à rester attentif à son environnement. Il peut même s’endormir. Cette somnolence est souvent accompagnée d’une fatigue qui rend difficile la maintien d’une activité physique, mentale ou physiologique dans la durée. Les symptômes associés à la somnolence diurne incluent la difficulté à se réveiller le matin ou après une sieste, une sensation de mal réveil, une envie fréquente de dormir ou de faire des siestes pendant la journée, la fatigue et le sentiment de ne pas dormir suffisamment ou de ne pas bénéficier d’un sommeil réparateur, le besoin de s’allonger dans la journée, les difficultés de concentration, les endormissements involontaires et incontrôlables, même dans des situations indésirables comme au volant ou au travail, ainsi que des variations d’humeur pouvant aller de l’irritabilité à la dépression.

Lisez aussi  Autohypnose : s'endormir facilement.
ARTICLE SUIVANT
Tisanes pour un sommeil réparateur : quelles choisir ?

SUR LE MÊME SUJET