• 431
  • 145
  • 43
  • 115

Symptômes et traitements du zona intercostal

Jessica
Par Jessica
17 mars 2024 36

Le zona intercostal se manifeste par des symptômes bien reconnaissables tels que fièvre, éruption cutanée le long d’un nerf et douleurs intenses. Cette forme de zona apparaît uniquement sur un seul côté du thorax. Le Dr Marc Perrussel, dermatologue, explique les principaux symptômes.

Qu’est-ce qu’un zona intercostal ? Quelles causes ?

Après avoir contracté la varicelle, le virus VZV reste présent dans l’organisme et peut réapparaître en cas de baisse de l’immunité due au stress, à la fatigue ou à l’âge. Cette réapparition est appelée zona ou herpès zoster.

Le zona intercostal ou thoracique est-il contagieux ?

Le zona intercostal se caractérise par des douleurs et une éruption de vésicules d’un seul côté du thorax. Bien que le liquide contenu dans les vésicules soit contagieux, il n’est pas possible de transmettre le zona à une autre personne. Le virus doit entrer en contact avec une muqueuse pour pénétrer dans l’organisme.

Quels sont les premiers signes d’un zona intercostal ?

Les premiers signes d’un zona intercostal sont des douleurs et des sensations de brûlure unilatérales, des placards rouges sur la peau et des ganglions palpables dans l’aisselle du même côté. Quelques jours plus tard, une éruption cutanée apparaît sur le territoire innervé par les fibres nerveuses touchées.

Quelles sont les douleurs d’un zona intercostal ?

Le zona intercostal provoque des douleurs intenses et lancinantes d’un seul côté du thorax. Il peut également entraîner une légère fièvre et une perte temporaire de la sensibilité de petites zones de la peau. Parfois, la douleur apparaît avant les vésicules, ce qui est appelé douleur prodromale.

Quelle est l’évolution de la maladie (douleur, vésicules…) ?

Environ 90% des cas de zona guérissent après plusieurs poussées de vésicules sur deux à trois semaines. Dans certains cas, des complications peuvent survenir, telles qu’une surinfection bactérienne des plaies, une extension du zona sur plusieurs parties du corps en cas d’immunodépression, ou des douleurs persistantes pendant plus de six mois.

Comment soigner un zona intercostal ? Quels médicaments ?

Le traitement du zona consiste à soulager les douleurs et à éviter la surinfection des lésions cutanées. Il est recommandé d’utiliser un antiseptique local pour éviter la surinfection, un antihistaminique en cas de démangeaisons, et des antidouleurs pour limiter la douleur. Les formes graves de zona nécessitent un traitement par antiviraux.

Un vaccin contre le zona en prévention : qui est concerné ?

Il existe deux vaccins contre le virus de la varicelle-zona, dont Zostavax® remboursé pour les seniors de 65 à 74 ans, et Shingrix® recommandé pour les personnes de 65 ans et plus ainsi que les personnes adultes immuno-déprimées. Shingrix® nécessite deux doses et n’est pas encore remboursé.

ARTICLE SUIVANT
Huiles essentielles efficaces contre les taons

SUR LE MÊME SUJET