• 318
  • 103
  • 17
  • 168

Trouble excitation chez femme : de quoi s’agit-il vraiment?

Jessica
Par Jessica
17 janvier 2024 41

Il arrive parfois que des femmes fassent face à des symptômes tels qu’une diminution de la lubrification ou un désintérêt pour le sexe, ce qui peut expliquer un trouble de l’excitation. Alors, qu’est-ce que cela signifie exactement ? Quand devriez-vous consulter et quel professionnel devriez-vous consulter ? Morgane Beauvais, sexologue et créatrice du podcast « Sin eden sublime », nous donne quelques éléments de réponse.

Rappel introductif : comprendre l’excitation sexuelle chez la femme

Il est important de différencier le désir sexuel de l’excitation sexuelle. Le désir se réfère à notre motivation et à notre envie d’avoir des relations sexuelles, tandis que l’excitation sexuelle englobe les phénomènes physiques/mécaniques mesurables comme l’accélération du rythme cardiaque, la vasodilatation, la lubrification, etc. C’est ce qu’explique Morgane Beauvais, sexologue.

Quand parle-t-on de trouble de l’excitation ?

On parle de trouble de l’excitation lorsque cela implique une absence de désir ou d’excitation subjective ou physique en réponse à la stimulation sexuelle. Cela peut être l’absence de réponse génitale ou non génitale. (source 1)

Causes du manque d’excitation chez les femmes

Le trouble de l’excitation chez les femmes peut avoir plusieurs causes. Parmi celles-ci figurent des facteurs physiques tels que des troubles chroniques (diabète, sclérose en plaques) qui peuvent endommager les nerfs et réduire la congestion ou les sensations génitales. La fatigue, la prise de certains médicaments comme les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, certains antiépileptiques et les bêtabloqueurs peuvent également être des causes possibles. La consommation excessive d’alcool peut également réduire le désir sexuel. Les fluctuations des taux d’hormones, telles que pendant la ménopause, la grossesse ou le post-partum, peuvent également influencer l’intérêt sexuel. Des causes psychologiques telles que la dépression, l’anxiété, la faible estime de soi, le stress, le manque de communication dans le couple ou d’autres problèmes relationnels peuvent également contribuer à un manque d’intérêt sexuel. Des rapports sexuels insatisfaisants, en raison d’un manque de compétences sexuelles ou d’une mauvaise communication des besoins, ainsi qu’une stimulation sexuelle inadéquate ou un mauvais timing peuvent également provoquer un manque d’intérêt sexuel. (source 1)

Lisez aussi  Causes de la maladie de Crohn : comprendre les origines

Symptômes du trouble de l’excitation chez les femmes

Le diagnostic du trouble de l’intérêt/de l’excitation sexuels repose sur les antécédents de la personne, la description du problème et les critères du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5). Ces critères incluent une diminution significative de l’intérêt pour l’activité sexuelle, des fantasmes ou idées sexuelles, l’initiation et la réactivité à l’activité sexuelle avec un partenaire, l’excitation ou le plaisir pendant au moins 75% de l’activité sexuelle, l’intérêt ou l’excitation en réponse à des stimuli érotiques sexuels, ainsi que des sensations génitales ou non génitales pendant au moins 75% de l’activité sexuelle. Ces symptômes doivent être présents pendant plus de six mois et causer une grande détresse pour être qualifiés de trouble de l’excitation sexuelle. (source 1)

En cas de doute ou de suspicion de trouble d’excitation, il est conseillé de consulter un professionnel tel qu’un sexologue ou un médecin généraliste.

Consultation et traitement

Il est préférable de consulter un professionnel dès qu’on se pose des questions ou qu’on a des doutes, plutôt que d’attendre et de laisser l’angoisse s’installer. Un médecin généraliste pourra effectuer un bilan de santé général et vérifier d’éventuelles carences en fer ou en magnésium, qui peuvent avoir un impact sur le désir et l’excitation sexuelle. Si tout est en ordre de ce côté-là, il peut être intéressant de consulter un sexologue ou un thérapeute pour explorer d’autres raisons possibles à la baisse d’excitation sexuelle. Dans certains cas, un suivi avec un gynécologue ou une sage-femme peut également être recommandé. Il est important de souligner que le trouble de l’excitation chez les femmes, bien qu’il puisse souvent être réversible, ne doit pas être pris à la légère, et qu’une approche multidisciplinaire sera souvent préférable pour une guérison efficace.

Lisez aussi  Causes et traitements du bouton sur le pénis : que faire ?

Conseils de la sexologue

En tant que sexologue, Morgane Beauvais recommande aux personnes de se questionner sur leur propre excitation sexuelle envers elles-mêmes ou envers leur partenaire. Ces réponses permettront de mieux comprendre ce qui se passe dans leur corps et leur esprit et faciliteront un travail plus approfondi avec un professionnel, tel qu’un sexologue ou un thérapeute.

En conclusion, il est essentiel de comprendre que l’excitation sexuelle chez les femmes est un sujet complexe et qu’il existe plusieurs facteurs physiques et psychologiques qui peuvent influencer le désir et l’excitation sexuelle. Il est recommandé de consulter un professionnel en cas de doute ou de trouble d’excitation pour obtenir un suivi approprié et trouver des solutions adaptées.

ARTICLE SUIVANT
Tisanes pour un sommeil réparateur : quelles choisir ?

SUR LE MÊME SUJET