• 365
  • 156
  • 21
  • 127

Urgence médicale en avion : prise en charge ?

Jessica
Par Jessica
24 mars 2024 17

Lorsque vous êtes malade à bord d’un avion, vous pouvez vous sentir mal à l’aise. Cependant, il est important de ne pas paniquer car les compagnies aériennes prennent la santé et la sécurité des passagers très au sérieux. Ils sont équipés de matériel médical obligatoire et leur personnel est formé aux premiers secours. Le Professeur Michel Cupa, président du Conseil médical de l’aviation civile, vous en dit plus sur le sujet.

Analyse et réécriture de l’article sur l’équipement médical à bord des avions

Celles et ceux qui vous transportent sont responsables de votre sécurité et doivent mettre en œuvre tous les moyens possibles pour que vous restiez « sain et sauf ». En France, cette obligation a été établie en 1911. Et depuis, la réglementation n’a fait que se renforcer. En pratique, que prévoient les compagnies ?

Les compagnies aériennes ont l’obligation de fournir un équipement médical complet à bord des avions, notamment des trousses de premiers secours et de l’oxygène de premier secours. De plus, elles doivent former leur équipage aux gestes de secourisme. Ces réglementations visent à garantir la sécurité des passagers.

L’équipement médical disponible à bord des avions

Un équipement complet se trouve à bord des avions pour dispenser les premiers soins : c’est obligatoire pour chaque avion et chaque compagnie aérienne.

Chaque avion et chaque compagnie aérienne doivent avoir à bord une trousse de premiers secours pour cent passagers. Cette trousse contient des bandages, un kit de réanimation jetable, des médicaments contre les maux de ventre, les vomissements et les diarrhées. De plus, il y a une trousse médicale d’urgence contenant du matériel médical et des médicaments sur prescription.

Obligatoires aux États-Unis, les défibrillateurs automatiques ne le sont pas en Europe. Mais de nombreuses compagnies, dont Air France et British Airways, en sont équipées depuis longtemps. Les compagnies low cost comme EasyJet ou Ryan Air en ont installé il y a quelques années.

Bien que les défibrillateurs automatiques ne soient pas obligatoires en Europe, de nombreuses compagnies aériennes européennes en sont équipées depuis longtemps. Cela comprend des compagnies aériennes de renom comme Air France et British Airways, ainsi que des compagnies low cost comme EasyJet et Ryan Air.

En cas d’insuffisance respiratoire, de crise d’asthme par exemple, des bouteilles d’oxygène sont placées à l’avant et à l’arrière de l’avion, et seul un médecin a le droit de les utiliser.

En cas d’insuffisance respiratoire ou de crise d’asthme, des bouteilles d’oxygène sont disponibles à l’avant et à l’arrière de l’avion. Seul un médecin à bord a le droit de les utiliser.

Que faire en cas d’urgence médicale en avion

En cas de malaise à bord d’un avion, il est important de signaler son état au personnel navigant. Celui-ci est responsable des premiers secours et décidera s’il est en mesure de les prodiguer.

Si vous ne vous sentez pas bien à bord d’un avion, il est recommandé d’appeler un membre du personnel de cabine. Ils sont formés pour prodiguer les premiers secours en cas de problèmes médicaux courants. Ils peuvent également immobiliser un membre fracturé ou réaliser un massage cardiaque.

Si le problème médical dépasse les compétences de l’équipage, le chef de cabine consulte le commandant de bord. Celui-ci lance un appel pour trouver un médecin parmi les passagers. Si un médecin est présent, il a accès à la trousse médicale d’urgence sous la supervision du commandant de bord.

Si le passager a besoin de soins médicaux plus avancés, le chef de cabine informe le commandant de bord. Un appel est alors lancé pour trouver un médecin parmi les passagers. Le commandant de bord autorise ensuite le médecin à utiliser la trousse médicale d’urgence.

Après avis médical, le commandant de bord décide si le passager est soigné à bord de l’avion ou s’il est nécessaire de le dérouter vers un aéroport proche pour des soins médicaux appropriés.

Le commandant de bord, en consultation avec le médecin à bord, décide si le passager peut être soigné à bord de l’avion ou s’il est nécessaire de dérouter l’avion vers un aéroport proche pour une prise en charge médicale appropriée.

Les consignes en cas d’urgence médicale en avion

Les procédures d’urgence ne sont pas strictement définies et varient d’une compagnie à l’autre. Cependant, toutes les compagnies aériennes se basent sur le principe que le commandant de bord est la seule personne décisionnaire à bord de l’avion.

Chaque compagnie aérienne a ses propres procédures d’urgence, mais elles se basent toutes sur le principe que le commandant de bord a le pouvoir de décision. Le commandant de bord évalue la gravité de la situation médicale et prend les mesures appropriées.

Si nécessaire, le commandant de bord peut dérouter l’avion pour obtenir des soins médicaux d’urgence à l’aéroport le plus proche.

Si la situation médicale le nécessite, le commandant de bord peut décider de dérouter l’avion vers un aéroport proche pour obtenir des soins médicaux d’urgence.

Les compagnies aériennes low cost

Les compagnies aériennes low cost ont les mêmes obligations de sécurité que les autres compagnies aériennes. Cependant, en raison de la durée des vols, elles ont toujours un aéroport à proximité en cas d’urgence médicale.

Les compagnies aériennes low cost sont tenues de respecter les mêmes normes de sécurité que les autres compagnies aériennes. Cependant, en raison de la durée de leurs vols relativement courts, elles peuvent toujours compter sur la proximité d’un aéroport en cas d’urgence médicale.

Lisez aussi  Soigner l'herpès oculaire : conseils essentiels

ARTICLE SUIVANT
Alzheimer : faut-il mentir ou confronter à la réalité ?

SUR LE MÊME SUJET