• 351
  • 14
  • 8
  • 213

Utilité de l’échographie de la thyroïde

Jessica
Par Jessica
11 avril 2024 20

L’examen permet de quantifier le volume de la thyroïde, d’analyser sa structure et de repérer les nodules éventuels. Il permet d’évaluer l’état de la thyroïde. Cependant, cette échographie n’est pas réalisée systématiquement, même en présence d’anomalies. La Haute autorité de santé recommande de limiter les examens non nécessaires.

L’échographie de la thyroïde : un examen de référence pour évaluer la morphologie de la glande

La thyroïde, une glande située à la base du cou, peut entraîner des dysfonctionnements. Dans ces cas, l’échographie est l’examen de choix pour évaluer la morphologie de la thyroïde. Contrairement au scanner ou à l’IRM, elle fournit les meilleurs résultats. C’est l’avis de la Dr Miriam Ladsous, endocrinologue au CHU de Lille.

Les situations nécessitant une échographie de la thyroïde

Un médecin peut prescrire une échographie de la thyroïde dans diverses situations :
– Lorsqu’il observe ou palpe une grosseur au niveau de la glande thyroïde, telle qu’un nodule ou un goitre.
– Lorsqu’une analyse sanguine révèle une anomalie hormonale thyroïdienne, comme une hyperthyroïdie inexpliquée.
– Lorsqu’une anomalie de la thyroïde est découverte fortuitement lors d’un autre examen, comme un échodoppler des artères carotides ou un scanner du thorax. Les découvertes fortuites de ce type sont de plus en plus fréquentes, justifiant la réalisation d’une échographie de la thyroïde, selon l’observation de l’endocrinologue.

L’échographie de la thyroïde n’est pas systématique en cas d’anomalie

Selon les recommandations de la Haute autorité de santé en 2021 et 2022, l’échographie de la thyroïde ne doit pas être systématiquement prescrite. Trouver un nodule est courant, avec une fréquence de 11 à 55 % dans la population selon les études. Cependant, seul 5 % de ces nodules sont cancéreux. Une multiplication inappropriée des échographies peut entraîner des opérations inutiles et compliquées de la thyroïde. La plupart des nodules sont bénins et ne nécessitent pas de traitement chirurgical.

Le déroulement et les objectifs de l’échographie de la thyroïde

L’échographie de la thyroïde ne nécessite pas de préparation particulière, telle qu’un jeûne ou une injection de produit de contraste. C’est un examen simple, rapide et non-irradiant, selon le Dr Ladsous. Un radiologue ou un autre professionnel de santé ayant le diplôme universitaire d’échographie cervicale et endocrinienne peut réaliser l’examen.

Pendant l’échographie, l’opérateur utilise une sonde pour visualiser la thyroïde sur un écran. Il peut mesurer le volume de la thyroïde, vérifier l’aspect du tissu et examiner ses rapports avec les autres organes du cou. Il peut également détecter la présence de nodules, les mesurer, les compter et vérifier leur consistance. Ces informations complémentaires permettent au médecin de prescrire un traitement ou de demander d’autres examens afin de préciser le diagnostic.

L’échographie de la thyroïde et la détection du cancer

L’échographie seule ne suffit généralement pas pour diagnostiquer un cancer de la thyroïde. Le médecin doit évaluer plusieurs indices, tels qu’un nodule dur à la palpation, des antécédents familiaux de cancer de la thyroïde et des anomalies sanguines. Lors de l’échographie, chaque nodule est décrit et classé selon une classification Eu-Tirads qui indique le niveau de risque. Certains nodules sont bénins, tandis que d’autres nécessitent une cytoponction, consistant à prélever des cellules thyroïdiennes pour les analyser. En fonction des résultats, d’autres examens peuvent être nécessaires pour préciser la nature du nodule.

En fonction des résultats, plusieurs scénarios sont possibles. Certains patients nécessitent une surveillance régulière par échographie. Les nodules cancéreux ou volumineux doivent être enlevés chirurgicalement, parfois avec l’ablation totale de la glande thyroïde. Dans ces cas, un traitement hormonal thyroïdien est nécessaire à vie. Une nouvelle technique, la thermo-ablation, est également utilisée en France pour éviter une intervention lourde et invasive au niveau de la thyroïde sur les nodules volumineux mais bénins. Cette technique consiste à détruire le nodule par la chaleur à l’aide de la radiofréquence, du laser ou des micro-ondes.

ARTICLE SUIVANT
Fatigue pendant la grossesse : causes et solutions

SUR LE MÊME SUJET