• 379
  • 30
  • 7
  • 335

Vidéo : ma vie avec l’apnée du sommeil

Jessica
Par Jessica
03 janvier 2024 38

Yannick, âgé de 51 ans, a récemment pris conscience de sa condition d’apnée du sommeil, suite à ses nombreuses interruptions nocturnes et ses ronflements fréquents. Comment a-t-il découvert ce trouble ? Comment le gère-t-il au quotidien ? Quels effets cela a-t-il sur sa santé ? Quelles solutions a-t-il mises en œuvre pour y remédier ? Nous sommes allés le rencontrer afin de discuter de tout cela.

Yannick raconte sa découverte de l’apnée du sommeil

Yannick, atteint d’apnée du sommeil depuis six mois, nous explique comment il a appris qu’il s’arrêtait de respirer pendant la nuit. Habituellement, c’est la personne à côté de vous qui se rend compte des pauses respiratoires.

Les symptômes de l’apnée du sommeil

Yannick partage les symptômes qu’il a ressentis, comme un sommeil agité, une fréquente envie d’uriner la nuit, une fatigue constante et des douleurs dans les jambes.

Actuellement, Yannick attribue son apnée du sommeil à sa prise de poids, mais il a entamé un régime pour essayer de s’améliorer. Il prévoit de se faire contrôler à nouveau dans quelques mois. Il est suivi par un médecin qui organise des demi-journées d’hospitalisation comprenant des rencontres avec des professionnels de santé.

La prise en charge de l’apnée du sommeil et ses dangers

Yannick avoue que malgré les avertissements des médecins sur la gravité de la maladie, il ne se sent pas malade. Il n’a pas encore ressenti de différence depuis le diagnostic, car il a du mal à utiliser l’appareil respiratoire. Cependant, il remarque que sa perte de poids a réduit ses ronflements et donc potentiellement ses épisodes d’apnée du sommeil.

Lisez aussi  Grossesse : identifier et apaiser les douleurs sciatiques.

Yannick souligne la difficulté de percevoir la gravité de la maladie, car ses symptômes se manifestent principalement pendant son sommeil. Pourtant, il est conscient des risques comme un AVC ou un arrêt cardiaque pendant la nuit, mais il a du mal à prendre conscience du danger.

ARTICLE SUIVANT
Tisanes pour un sommeil réparateur : quelles choisir ?

SUR LE MÊME SUJET